Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Des "emplois d'avenir" pour les personnes âgées et les maisons de retraite

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 03/08/2012

0 commentaires

La cause des vieux pour réduire le chômage des jeunes

Confronté à une explosion du chômage — presque 3 millions de chômeurs — le gouvernement veut activer ses plans en faveur des jeunes. Il espère la création de 100 000 emplois notamment dans les maisons de retraite, le maintien à domicile et les hôpitaux.

Promesses phare de la campagne de François Hollande, les emplois « d’avenir » feront l’objet de la première loi de la rentrée, a annoncé, hier, le ministre du Travail, Michel Sapin, sur BFM TV et RMC. Il s’agit d’offrir un « tremplin » à des jeunes peu qualifiés.
La cible : « Les plus éloignés de l’emploi » parmi les « 400 000 jeunes de moins de 26 ans qui n’ont aucune qualification, pas d’emploi et, comme on dit, qui galèrent », a résumé Michel Sapin. Une consultation des partenaires sociaux doit démarrer en août, en vue d’une présentation d’un projet de loi à l’Assemblée nationale début octobre.

Le premier contrat — CDI à temps plein, salaire minimum subventionné à 75 % par l’État — devrait être signé en fin d’année ou au début de l’année prochaine. L’État espère créer 100 000 emplois « d’avenir » dès 2013, pour un coût estimé à 500 millions d’euros. 

Ces emplois seront quasi exclusivement destinés au secteur non marchand : collectivités territoriales, maisons de retraite, hôpitaux et associations.

L’Etat prévoit de financer 150.000 contrats en deux ans, pour un coût réévalué à 1,5 milliard par an, que plusieurs instituts estiment largement sous-évalué. A ce noyau dur du chômage des jeunes”, M. Sapin veut offrir des contrats stables”. Une durée de trois ans est pour l’instant évoquée.

Partager cet article

Sur le même sujet