Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

L'électronique pour le troisième âge en vedette au salon IFA de Berlin

Auteur Rédaction

Temps de lecture 2 min

Date de publication 10/09/2012

0 commentaires

La simplicité prend le pas sur la complexité

Les gadgets technologiques visant la clientèle des séniors, étaient à l’honneur au salon électronique IFA de Berlin.

La vue qui baisse ? L’ouïe qui faiblit ? Ou la peur de vivre seul ? De nombreuses entreprises espèrent se faire remarquer à Berlin par leurs nouveaux gadgets adaptés aux personnes âgées, dans le pays d’Europe qui compte le plus grand nombre d’habitants de 65 ans et plus, selon Eurostat.

Téléphones mobiles avec touches agrandies, aspirateurs robotisés qui ne cassent pas le dos, tout comme le dernier cri des appareils auditifs voisinent avec les TV intelligentes, les tablettes et les machines à café haut de gamme.

Emporia, entreprise autrichienne spécialisée dans les téléphones portables pour gens âgés, présente un téléphone à la structure renforcée, également capable d’aller dans l’eau. D’autres appareils de la gamme proposent un bouton d’appel d’urgence, une lampe torche intégrée ou une fonction de géolocalisation de l’utilisateur.

Parfois, c’est la simplicité technologique qui est recherchée. Beate Munkelt, dentiste de Münster qui confesse avoir près de 60 ans, explique que son mari Andreas a eu toutes les peines du monde à trouver un nouveau téléphone portable qui ne soit pas justement surchargé d’options dont il n’avait pas besoin.

Il ne faut pas que les appareils aient un aspect médical”, explique Markus Schmitt-Fumian, vice-président et directeur du développement commercial de Gigaset, compagnie allemande spécialisée dans les téléphones fixes. Le design joue un rôle majeur car ce ne sont pas les septuagénaires qui configurent les téléphones mais leur fille ou leur fils”.

Gigaset compte lancer l’année prochaine : un petit appareil que l’on s’accroche autour du cou, avec des numéros d’urgence pré-enregistrés.

Thomas Katlun, responsable pour l’Allemagne des relations publiques de l’Américain iRobot, croit beaucoup au développement du marché des robots d’aide à la personne”. Ce ne sera pas Z‑6PO (le droïde de protocole de la saga +Star Wars+) qui ouvre des boîtes de conserve ou quelque chose comme ça, plutôt un robot qui aidera à la communication”, affirme-t-il.

Des chercheurs de l’université de Manchester (Royaume-Uni) ont de leur côté mis au point un tapis intelligent. Il permet de visualiser et d’analyser sur écran l’empreinte des pas des personnes qui le parcourent. Le principe est astucieux : le tapis est entrelardé de fibres optiques en plastique qui réagissent différemment en fonction de la pression exercée par les pieds. Les signaux lumineux sont traités par tomographie et projetés sur écran. Ces empreintes de pas à haute définition pourraient permettre la détection de problèmes d’équilibre et de maintien, annonciateurs de risque de chute. Le tapis ouvre la voie à une véritable prévention des chutes en permettant un suivi à long terme des capacités de mobilité des personnes âgées ou partiellement handicapées. À condition qu’il soit fabriqué un jour et que son achat et fonctionnement ne soient pas trop coûteux.

Partager cet article

Sur le même sujet