Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Riche octogénaire spoliée: condamnation de trois notables confirmée en appel

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 24/09/2012

0 commentaires

Curieuse alliance entre un banquier, une voyante et un élu

La Cour d’appel de Bordeaux a confirmé mardi 18 septembre la condamnation de trois notables bordelais pour avoir spolié une riche octogénaire, Jeanine Terrasson, atteinte de la maladie d’Alzheimer, en allégeant leurs peines.

La juridiction a condamné à deux ans de prison, dont 18 mois avec sursis, la voyante Nicole Dumont pour abus de faiblesse, une peine assortie de cinq ans de privation de droits civiques et civils, a indiqué son avocat, Me Christophe Dejean.

Elle a ainsi allégé la peine qui lui avait été infligée en première instance par le tribunal correctionnel, le 1er juillet 2011 (deux ans, dont un avec sursis, et cinq ans de privation de droits civiques et civils). Son ancien amant, le banquier et ex-leader du PS local François-Xavier Bordeaux a lui été condamné à un an de prison, dont huit mois avec sursis, pour complicité d’abus de faiblesse, contre deux ans dont un avec sursis en première instance.

Martine Moulin-Boudard, avocate et ex-adjointe au Patrimoine du maire de Bordeaux Alain Juppé, a été condamnée à quatre mois avec sursis pour complicité d’abus de faiblesse. En première instance, le tribunal avait prononcé à son encontre une peine d’un an avec sursis et cinq ans d’interdiction d’exercer.

Condamné à neuf mois avec sursis en première instance, un autre notable, Jean-François Lhérété, ancien magistrat et ex-directeur des affaires culturelles de la ville de Bordeaux, a lui été relaxé. Agée de 89 ans, placée sous curatelle renforcée, Jeanine Terrasson avait été diagnostiquée en septembre 2004 comme étant atteinte de la maladie d’Alzheimer.

Cette même année, Mme Terrasson, propriétaire de biens immobiliers et de nombreux objets et meubles de valeurs ainsi que de comptes bancaires en Suisse, avait fait de Mme Dumont sa légataire universelle. Par la suite, plusieurs biens avaient été déménagés dans un box de location tandis que d’autres s’étaient retrouvés chez certains des prévenus. De l’argent avait également été retiré dans les comptes suisses.

Les prévenus ont tous assuré avoir agi dans l’intérêt de la vieille femme. Ils devront également payer solidairement à la victime 86.000 EUR au titre du préjudice matériel.

Partager cet article

Sur le même sujet