Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Changement d'heure : un cap parfois difficile pour les plus âgés

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 29/10/2012

0 commentaires
Si certains se réjouissent du passage à l’heure d’hiver, une heure de sommeil en plus est un bienfait réel, les personnes âgées peuvent, quant à elles, s’en trouver perturbées, et souffrir de troubles du rythme biologique.

Ils se traduisent par des
troubles du sommeil, une fatigue inhabituelle, une modification de l’appétit et de l’humeur.

L’entrée dans la période hivernale qui s’accompagne aussi d’une perte de luminosité, peut avoir des conséquences sur l’organisme pendant plusieurs mois. On observe notamment que les personnes âgées qui ne sortent pas quotidiennement et sont exposées moins d’une heure par jour à la lumière extérieure peuvent souffrir de dépression saisonnière.

Pour prévenir ces désagréments et éviter la prise de médicaments, il est recommandé de s’exposer à la lumière naturelle, de pratiquer une activité physique même légère, de résister au désir de dormir durant la journée et éviter ainsi les réveils nocturnes, de vivre selon des horaires réguliers et de se coucher dès les premiers signes d’endormissement.

Partager cet article

Sur le même sujet