Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

76 000 personnes âgées en perte d'autonomie en plus en Ile de France d'ici 2030

Auteur Rédaction

Temps de lecture 2 min

Date de publication 26/11/2012

0 commentaires

Une projection démographique de l’Insee

Logo inseeSelon l’Insee, l’Ile-de-France comptera 76 600 personnes âgées potentiellement dépendantes” de plus d’ici 2030.
L’Ile de France comptait 1,9 million de personnes âgées de 60 ans et plus au 1er janvier 2007 (17 % du total). Mais le vieillissement de la population francilienne va s’accélérer au cours des prochaines années et un habitant sur quatre de la région parisienne aura plus de 60 ans en 2030, indique l’Insee dans un scénario bâti sur les tendances récentes en termes d’espérance de vie et de migration.
Le nombre de Franciliens potentiellement dépendants” de 60 ans ou plus progresserait alors de 76 600 personnes entre 2007 et 2030, et cela même si les personnes âgées restent autonomes de plus en plus longtemps. Cette croissance du nombre de Franciliens potentiellement dépendants” serait surtout due à l’augmentation du nombre de personnes âgées de 90 ans ou plus.
Les femmes toujours majoritaires parmi les personnes âgées de 75 ans ou plus seraient surreprésentées au sein du groupe des personnes âgées dépendantes”.
Forte progression des personnes âgées dépendantes à domicile. En 2007, les personnes poten-tiellement dépendantes âgées de 75 ans ou plus vivaient pour moitié en institution. Mais si l’on prête une certaine efficacité aux politiques publiques de maintien à domicile, la part du domicile pourrait augmenter de 16 points d’ici 2030.

Mieux, d’ici 2030, la part des personnes en perte d’autonomie vivant en institution diminuerait. En meilleure santé, car mieux suivies au cours de leur existence, les personnes demeureraient ainsi plus longtemps au domicile, entrant en institution plus tardivement, en cas de perte d’autonomie lourde. Le maintien à domicile nécessiterait la présence croissante d’un tiers, familial ou professionnel. Avant 90 ans, le nombre de personnes âgées dépendantes, vivant en institution, diminuerait à l’horizon 2030. A partir de 90 ans, il augmenterait légèrement (+ 11 200).
La grande couronne plus concernée par la progression de la perte d’autonomie en 2030. Là encore, il s’agit d’une projection à partir de statistiques existantes. 
Les taux de dépendance” diminueraient dans tous les départements franciliens à l’horizon 2030 La part des personnes âgées de 75 ans ou plus, vivant en institution, ne cesserait de diminuer à l’horizon 2030 au profit du maintien à domicile dans tous les départements franciliens. Le nombre de personnes dépendantes”, âgées de 75 ans ou plus, restant à domicile, progresserait d’un tiers à Paris d’ici 2030
En petite couronne et en grande couronne, cette même population serait multipliée respectivement par 2 et 3.

Partager cet article

Sur le même sujet