Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Personnes âgées : les retraités se montrent plus nombreux aux Restos du coeur

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 03/12/2012

0 commentaires

Un segment de population qui risque de croitre à l’avenir estime le président de l’association

Toutes les branches locales et régionales des Restos du cœur ont noté un fait nouveau : un plus grand nombre de retraités parmi les personnes qui souhaitent bénéficier des dons de l’association.
A côté des jeunes sans emploi, des mères de famille seules avec enfants, et des travailleurs immigrés sans papier, les bénévoles des Restos du cœur ont vu s’élargir une portion habituelle de leurs « clientèle », celle des retraités. 
Une fois les factures payées, les retraités sont plus nombreux que jamais à fréquenter les Restos du cœur. « Ils n’ont plus l’âge pour un retour à une activité professionnelle, leur situation économique ne va pas s’améliorer. Si le minimum vieillesse n’est pas réévalué, les Restos du coeur vont voir cette catégorie de population s’inscrire dans le long terme » indiquait Olivier Berthe, président de l’association, dans un entretien accordé au Parisien.
Les seniors ont longtemps hésité avant de franchir les portes des Restos du cœur. Souvent parce qu’ils ont des difficultés à se mouvoir mais aussi par « pudeur » indique Olivier Berthe. 
Mais ce segment de population risque de croître à l’avenir. Notamment chez les « jeunes retraités » qui se retrouvent hors de la vie professionnelle avec de toutes petites pensions. 
Nombre d’entre eux s’avouent génés de venir chercher de quoi remplir leur réfrigérateur, mais les Restos du cœur offrent mieux que des repas, un contact humain. Car les pauvres sont aussi des gens souvent isolés, sans famille proche ou lointaine. « Les pouvoirs publics, qui décident de la revalorisation des retraites, doivent faire un effort tout particulier pour les personnes les plus proches de la ligne de fracture », indique M. Berthe.



Partager cet article

Sur le même sujet