Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Hollande annonce un 3e Plan cancer axé sur la lutte contre les inégalités

Auteur Rédaction

Temps de lecture 2 min

Date de publication 10/12/2012

0 commentaires

La prise en charge doit être adaptée au vieillissement de la population dit le Président

Le président François Hollande a annoncé mardi 4 décembre à Paris un troisième Plan cancer sur quatre ans (20142018) axé sur la lutte contre les inégalités face à la maladie et préparer la France aux nouveaux enjeux liés aux progrès médicaux”.
Venu clôturer les 4e rencontres de l’Institut national du cancer (Inca), le chef de l’Etat a indiqué que la préparation de ce 3e plan serait coordonnée par Jean-Paul Vernant, professeur d’hématologie à l’université Pierre et Marie Curie”. Il sera conduit par les ministères de la Santé et de la Recherche, et sa mise en oeuvre sera pilotée par l’Inca”, a précisé M. Hollande.
Les deux précédents plans : 2004 – 2008 lancé par Jacques Chirac, 2008 – 2013 conduit par Nicolas Sarkozy, ont permis des progrès, a souligné M. Hollande notant qu’aujourd’hui en France on guérissait près de 45% des cancers”.
Mais par delà ces avancées, le temps de nouvelles décisions est venu : il s’agit de conforter ces acquis” et surtout de nous préparer aux nouveaux enjeux liés aux progrès médicaux”, a ajouté le président, qui n’a pas chiffré le coût du nouveau plan. Le précédent s’était élevé à 1,9 md sur 5 ans, dont 730 millions de mesures nouvelles, a précisé un conseiller de l’Elysée.
Le Plan cancer sera aussi un plan de lutte contre les inégalités”, a assuré M. Hollande rappelant que le risque de mourir” de cette maladie entre 30 et 65 ans (était) deux fois plus élevé chez les ouvriers que chez les professions libérales”.
Il comportera des dispositions pour prévenir les risques professionnels, à travers des schémas régionaux pour la santé au travail et veillera à réduire les inégalités dans l’information, le dépistage, l’éducation, l’accès aux soins, les traitements”, a détaillé le chef de l’Etat.
Cinq grands axes d’action sont prévus : la prévention et le dépistage, avec une information plus particulièrement ciblée en direction des jeunes, notamment contre le tabagisme et l’alcoolisme.
La recherche avec notamment le développement de la médecine personnalisée” incluant la mise en place de technologies nouvelles comme des appareils de séquençage à haut débit” permettant de cibler les traitements. Mais aussi la coordination des structures de recherche” pour permettre un meilleurs accès des malades aux soins innovants”.
Quant à la prise en charge, elle doit être adaptée au vieillissement de la population, a plaidé François Hollande. Le cancer va devenir une maladie chronique avec une prise en charge de plus en plus au domicile”. Selon l’Elysée, une nouvelle profession devrait voir le jour celle d’infirmier clinicien” qui pourrait coordonner les soins et intervenir à domicile.
Pour la formation, il faudra faciliter les passerelles entre les spécialités”, en permettant notamment à des médecins spécialistes d’acquérir une formation en oncologie, a précisé une source proche du dossier.
Enfin, l’objectif du plan est d’assurer la continuité de la vie” notamment professionnelle pendant et après le cancer”. Une campagne d’information sera lancée par le ministère du Travail sur la reprise d’une activité pour le salarié, qu’il soit malade ou guéri”, a dit M. Hollande estimant qu’il était plus que temps d’appliquer cette mesure” prévue dans le précédent plan.
Partager cet article

Sur le même sujet