Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

18 décembre : Journée nationale de l'hypertension artérielle

Auteur Rédaction

Temps de lecture 2 min

Date de publication 17/12/2012

0 commentaires

Guide de l'hypertension artérielle 2013A l’occasion de la Journée nationale de lutte contre l’hypertension artérielle, qui se déroule le mardi 18 décembre, le Comité Français de Lutte contre l’Hypertension Artérielle a décidé de lancer une campagne d’information qui prend cette année la forme de jeux pédagogiques pour aider les hypertendus à contrôler leur pression artérielle.

Loin d’être exceptionnelle, l’hypertension artérielle (HTA) est une maladie chronique qui touche près de 15 millions de Français ; 4 millions ne seraient toujours pas diagnostiqués. Cela signifie que pas moins de 11,4 millions de personnes, soit 30 % de la population française âgée de plus de 35 ans, seraient traités par un médicament hypertenseur (3 millions de plus qu’il y a 10 ans).

Pourtant selon la dernière étude Flahs 2012 (French League Against Hypertension Survey) réalisée par Kantar Health, seulement 54 % des patients hypertendus traités suivraient correctement leur traitement.
De même environ 50 % des patients sous traitement posédant un appareil d’automesure arriveraient à maitriser leur tension. Mais plus grave, l’étude révèle que seuls 2 % des hypertendus traités possédant un appareil d’automesure savent prendre leur pression artérielle correctement.

Rappelons pour mémoire que la pression artérielle est évaluée par deux mesures :
- la Pression systolique qui correspond à la pression artérielle mesurée dans les artères lorsque le coeur se contracte et y éjecte le sang. Elle est normalement inférieure à 140 mm de mercure au repos.
- et la Pression diastolique qui correspond à la pression mesurée dans les artères lorsque le coeur ne se contracte pas. Elle est normalement inférieure à 90 mm de mercure au repos

En automesure, la pression artérielle normale doit être inférieure à 135 mmHg pour la pression systolique et à 85 mmHg pour la pression diastolique.
Les chiffres de tension donnés par un relevé d’automesure sont plus bas que ceux réalisés chez le médecin ou chez le pharmacien.

Mais ces chiffres peuvent varier en fonction de paramètres divers : le stress, la fatigue, l’émotion, l’activité physique. D’où la nécessité de réaliser des mesures régulières pour établir un diagnostic d’hypertension et/​où vérifier l’efficacité d’un traitement. A conditions que ces mesures soient effectuées correctement.

Pour aider les hypertendus et informer le grand public, le Comité de Lutte contre l’Hypertension Artérielle publie aujourd’hui un livret Hypertendus, suivez le guide”, disponible Ici ou téléchargeable gratuitement sur le site du Comité de lutte contre l’Hypertension Artérielle.

Chaque année, 120 000 infarctus du myocarde et 130 000 accidents vasculaires cérébraux sont favorisés par l’HTA dans notre pays constituant un des premiers motifs de handicap. 

Partager cet article

Sur le même sujet