Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Habitat, intergénération, prévention : Michèle Delaunay dresse un bilan de l'année du vieillissement actif

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 21/12/2012

0 commentaires

Année du vieillissement actifA l’occasion de la Conférence de clôture de l’Année européenne du vieillissement actif et de la solidarité, qui s’est déroulée à Paris les 17 et 18 décembre derniers, Michèle Delaunay est longuement intervenue pour évoquer ce défi politique majeur que représente l’allongement de la vie.

Plutôt que de parler de vieillissement, je préfère évoquer l’avancée en âge”, a t‑elle expliqué pour démarrer son discours, évoquant tour à tour les quatre champs pour lesquels la France développe des ambitions.

Le 1er champ concerne la part des « âgés » dans le monde du travail”.
Ce sujet est considéré comme important car le taux d’emploi des seniors reste très faible. Pendant des années, la mise à la retraite a été une politique d’entreprise”. Or cette politique a eu des conséquences dommageables, reconnait Madame Delaunay, car elle a privé les entreprises d’expériences et d’expertises. Francois Hollande a d’ailleurs basé le « contrat de générations » sur 2 enjeux : tout mettre en œuvre pour que les entreprises gardent ces seniors porteurs « d’expertise » et permettre aux personnes « jeunes » d’accéder à l’emploi en étant accompagnées/​soutenues par des séniors.

Le 2ème champ concerne le rôle des seniors dans la société

Aujourd’hui les seniors sont la colonne vertébrale de la cohésion sociale notamment dans les associations, dans la politique, ou encore dans les familles où ils ont un rôle structurant. Madame Delaunay souhaite renforcer son rôle et invite à une revalorisation de ces nouveaux bénévoles potentiels.

Le 3ème champ concerne l’adaptation de la vie individuelle à cette longévité

Il semble selon la Ministre de travailler efficacement à l’adaptation de la maison, du domicile, des transports, de la ville, de la prévention, des possibilités données aux « âgés » pour continuer de vivre normalement” à domicile et dans la ville.

Le 4ème champ, enfin, concerne le développement de la solidarité intergénérationnelle
Ses visistes sur le terrain l’invite à observer le développement d’une multitude d’initiatives intergénérationnelles, notamment le rapprochement de crèches et d’Ehpad, ainsi qu’une prise de conscience de plus en plus grande que l’on vieillit de mieux en mieux et entre générations. 

Partager cet article

Sur le même sujet