Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

L'hospitalisation de malades Alzheimer a des conséquences à long terme

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 07/01/2013

0 commentaires
La confusion lors d’une hospitalisation chez les patients Alzheimer est un problème aujourd’hui clairement identifié.

Une étude, dont les résultats ont été présentés en décembre 2012

par T. Cudennec (Hôpital Ambroise Paré, Boulogne-Billancourt), réalisée sur une cohorte de malades Alzheimer qui avaient consulté au Massachusetts General Hospital de Boston entre 1991 et 2006, tend à le confirmer.

Des malades, âgés de 78 ans en moyenne, ont été évalués tous les 6 mois. Ils ont ainsi pu bénéficier généralement de 2 visites avant leur hospitalisation et de 3 visites ensuite. L’incidence globale de la confusion lors de l’hospitalisation était de 56 %.

Au cours du suivi, 119 patients, soit 45% de la cohorte, sont décédés
et 62 ont été perdus de vue. L’altération des performances cognitives s’était accélérée chez tous les malades lors de leur hospitalisation mais ce déclin était significativement plus marqué chez ceux qui avaient manifesté un delirium”.

Dans l’année suivant leur hospitalisation
, le déclin a doublé chez ceux qui avaient été confus, accélération qui était encore observée 5 années plus tard.

La conclusion est donc sans appel : les malades Alzheimer sont particulièrement exposés à la survenue d’une confusion lors d’une hospitalisation. Les conséquences durent dans le temps et ont des effets importants sur leur déclin cognitif.

Références de l’étude : Gross AL et al. Arch Intern Med. 2012;172:1324 – 1331

Partager cet article

Sur le même sujet