Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

La coqueluche : grave chez les seniors

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 18/02/2013

0 commentaires

La coqueluche est une maladie grave, voire très grave pour les personnes âgées, au point d’être mortelle.

Pourtant Bordetella pertussis, agent de la coqueluche, devrait être dans nos pays développés totalement éradiqué. Ce qui est loin d’être le cas. A l’inverse, cette cause significative de morbidité et de mortalité des jeunes enfants est en recrudescence chez des adultes, de plus en plus âgés.

Liu BC et coll., de l’Université australienne de New South Wales à Sidney, ont réalisé une étude portant sur une cohorte de 236 094 adultes âgés de plus de 45 ans (moyenne de 62,8 ans), recrutés dans l’état australien du New South Wales (“The 45 and up Study”). Entre 2006 et 2008, les auteurs ont suivi toute notification de coqueluche biologiquement confirmée, hospitalisation et décès induits.

205 adultes ont développé une coqueluche et 12 ont été hospitalisés. Les taux d’hospitalisation augmentaient progressivement, à 2,2, 8,5 et 13,5 pour 100 000 personnes/​année dans les groupes 45 – 64, 65 – 74 et plus de 75 ans. L’obésité et l’asthme pré-existant se révélant des facteurs de gravité particuliers.

Une information intéressante pour les personnels intervenant à domicile ou en Ehpad, qui peuvent se révéler des sources de transmission de cette maladie, dangereuse pour les plus âgés.


Liu BC et coll. : Pertussis in older adults : prospective study of risk factors and morbidity. Clinical Infectious Diseases 2012 ; 55 :1450 – 1457

Partager cet article

Sur le même sujet