Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Personnes âgées : une auxiliaire de vie condamnée pour vol sur sa cliente atteinte de la maladie d'Alzheimer

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 25/02/2013

0 commentaires

70 000 euros dérobés

Une auxiliaire de vie a été condamnée à trois ans de prison dont 18 mois avec sursis mercredi 20 février, par le tribunal correctionnel de Toulon pour avoir volé 70.000 euros à une octogénaire souffrant de la maladie d’Alzheimer, chez qui elle travaillait, en falsifiant des chèques.
Cette femme de 44 ans a écopé de trois ans de prison dont 18 mois de sursis avec mise à l’épreuve de 24 mois. Le tribunal a décerné un mandat de dépôt à son encontre.

L’auxiliaire de vie, poursuivie pour abus de faiblesse, vol, falsification et usage de chèques volés, avait été interpellée fin janvier avec son compagnon à La Seyne-sur-Mer où elle était employée dans une maison de retraite. 

Elle avait préalablement travaillé dans le département du Nord, de mars 2009 à mars 2010, auprès d’une dame de 88 ans souffrant de la maladie d’Alzheimer. L’employée de la vieille dame avait subtilisé pas moins de 660 chèques et les avait utilisés en falsifiant sa signature. Elle avait ainsi réalisé 70.000 euros d’achats, d’abord dans le Nord de la France puis dans le Var où elle s’est installée courant 2010, s’offrant notamment des fleurs, des bijoux, du parfum et même une voiture.

C’est un fils de l’octogénaire qui, découvrant la supercherie, avait porté plainte.

Le 31 janvier lors d’une première audience en comparution immédiate, l’ex-auxiliaire de vie avait reconnu les faits et avait demandé le renvoi de son dossier pour préparer sa défense. 

Son compagnon, poursuivi pour recel, a écopé mercredi de 18 mois de prison dont neuf avec sursis. Le parquet s’est étonné à l’audience de la passivité de la banque de la vieille dame, qui n’avait pas réagi malgré les émissions de chèques.
Partager cet article

Sur le même sujet