Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Comprendre les fragilités

La fin de vie césarisée

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 25/02/2013

0 commentaires

Le monde bouge, la société change.
Les gérontologues bataillent depuis des années pour un changement de regard sur le vieillissement.
Mais quand le cinéma s’en mêle, ça change tout !

La même semaine, ce monde de l’image, du show biz et des stars, incite Jean Rochefort à renoncer à se retirer tranquillement du circuit, et récompense Amour” de Haneke.

Ce film qui raconte la fin de vie d’un vieux couple d’octogénaires, vient de rafler la mise. Pluie de césars dont ceux de la meilleure actrice et du meilleur acteur à Emmanuelle Riva et Jean-Louis Trintignant, et même oscar du meilleur film étranger. (Un choix historique” selon la ministre Michèle Delaunay)

Un film d’auteur, qui touche, dérange, et qui rassure.
L’histoire montre deux vieilles, très vieilles personnes, qui s’aiment depuis longtemps et qui vont se soutenir, s’entre-aider jusqu’au bout.

Ils ne sont pas bien fringants (à la d’Ormesson”), mais simplement vivants, touchants, philosophes. Au Festival de Cannes, Trintignant a cité Prévert Et si on essayait d’être heureux, ne serait-ce que pour donner l’exemple ?

Ils ne fanfaronnent pas. Ils demandent de l’aide, comme la touchante Emmanuelle Riva, demandant à Omar Sy de lui porter son César, plus lourd qu’elle” et arrivant en fauteuil roulant à la sortie des interminables couloirs de l’aéroport de Los Angeles.

Ils nous montrent que la vie est longue (potentiellement) et que même quand on retire la jeunesse, l’activité forcenée, la force physique… les restes” demeurent montrables”.

Ces vieux-là ne sont certes pas très malades, pas très handicapés (au point comme d’autres, de demander l’indicible à ses proches comme le raconte Emmanuèle Bernheim dans Tout s’est bien passé”). Ils n’ont pas la charge du Pape.

Ils avancent, répondent aux sollicitations (“inespérées” raconte Emmanuelle Riva) et montrent que les projets peuvent se réaliser jusqu’à des âges très avancés.

Emmanuelle Riva et Jean-Louis Trintignant sont certes moins ordinaires” que les témoignages des anciens jeunes à de futurs vieux, mais quel message d’espoir !

Bravo et toutes nos félicitations !

Partager cet article