Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Fin de vie : un octogénaire de Beziers qui demandait à être euthanasié, se suicide en pleine rue

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 03/03/2013

0 commentaires
Un octogénaire s’est suicidé mardi matin en pleine rue à Béziers (Hérault). Dans un courrier retrouvé sur sa dépouille, les policiers ont découvert une lettre dans laquelle il reproche à l’Etat de n’avoir pas pris en compte ses demandes d’euthanasie.
Le vieil homme était connu pour être un militant actif d’une association pronant le droit à mourir dans la dignité. 
Cet homme, dont l’identité n’a pas été révélée, souffrait d’une maladie incurable et avait écrit à François Hollande pour demander un suicide assisté. D’après le journal local « Hérault Tribune », la Présidence de la République aurait réorienté sa sollicitation vers les services préfectoraux. Ceux-ci lui auraient répondu dans une lettre, mais trop tard… l’homme avait déjà commis l’irréparable.
« Il appartient au seul médecin, en toutes circonstances, de s’efforcer de soulager les souffrances du malade par des moyens appropriés à son état et de l’assister moralement. C’est ainsi qu’un médecin n’a pas le droit de provoquer délibérément la mort », pouvait-on notamment lire dans le document, a fait savoir la Préfecture de l’Hérault.
Le vieil homme, dont l’identité n’a pas été communiquée, en grande souffrance et atteint d’une maladie incurable, s’est donné la mort à l’aide d’un système sophistiqué composé d’un fusil de chasse attaché à un arbre, place du Souvenir français dans le centre ville, a‑t-on indiqué de même source. 
Partager cet article

Sur le même sujet