Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Lutter contre l'isolement : la priorité de l'action sociale de la CNAV par Albert Lautman

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 25/03/2013

0 commentaires

Albert LautmanL’action sociale de la CNAV (Caisse nationale d’assurance vieillesse) vient en aide aux retraités qui se fragilisent et dont le niveau de besoin d’aide reste faible (évaluation Gir 5 et 6″, L’APA : Allocation personnalisée d’autonomie prenant le relais pour les personnes GIR 4, 3, 2, et 1).
L’enjeu est de bien vieillir sa retraite.


Albert Lautman directeur national de l’action sociale nous avait déjà présenté fin 2011 le Plan d’Aide Personnalisé (PAP) permettant d’accéder après évaluation à des heures d’aide à domicile (notamment l’allocation de retour à domicile après hospitalisation — ARDH), un kit prévention des aides techniques pour sécuriser le logement, des aides à l’habitat, un secours exceptionnel…

Bien vieillir c’est préserver son capital autonomie, sécuriser son logement, mais c’est aussi préserver le lien social”, explique Albert Lautman.
L’isolement augmente les facteurs de risque de perte d’autonomie, car les professionnels, les proches ne repèrent plus les signaux d’alerte.

La CNAV veut lancer des expérimentations pour favoriser le rapprochements des citoyens, des bénévoles avec les acteurs institutionnels comme les autres caisses de retraite, de grandes associations comme les Petits Frères des Pauvres, l’Union nationale des Centre Communaux d’action sociale, l’agence de service civique etc…

Les retraités aujourd’hui sont majoritairement poly-pensionnés (CNAV, MSA : Mutualité Sociale Agricole, RSI : Indépendants, Agirc-Arrco : retraites complémentaires).
L’idée de guichets unique inter-régime” fait son chemin dans chaque région de France.

Voir Albert Lautman en images.
Partager cet article

Sur le même sujet