Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Détecteurs de fumée : Attention aux matériels non-conformes et aux arnaques

Auteur Rédaction

Temps de lecture 2 min

Date de publication 08/04/2013

0 commentaires
Avec la publication le 14 mars dernier au Journal Officiel de l’arrêté rendant obligatoire l’installation de détecteurs avertisseurs autonomes de fumée (DAAF) dans les habitations sont également présentées les exigences auxquelles ces détecteurs doivent répondre.

L’arrêté précise qu’au moins un détecteur de fumée doit être installé dans chaque logement, de préférence dans les couloirs desservant les chambres. Le DAAF doit être fixé solidement au plafond, à distance des autres parois et de toute source de vapeur (cuisine et salles de bains).

Le détecteur de fumée doit :
- être muni du marquage CE — EN 14 604 ;
- comporter un indicateur de mise sous tension ;
- être alimenté par piles, batteries incorporées ou sur secteur ;
- comporter un signal visuel, mécanique ou sonore, indépendant d’une source d’alimentation, indiquant l’absence de batteries ou piles ;
- émettre un signal d’alarme d’un niveau sonore d’au moins 85 dB(A) à 3 m ;
- émettre un signal de défaut sonore, différent de la tonalité de l’alarme, signalant la perte de capacité d’alimentation du détecteur ;
- comporter les informations suivantes, marquées de manière indélébile : nom ou marque et adresse du fabricant ou du fournisseur, le numéro et la date de la norme à laquelle se conforme le détecteur, la date de fabrication ou le numéro du lot, le type de batterie à utiliser ;
- disposer d’informations fournies avec le détecteur, comprenant le mode d’emploi pour l’installation, l’entretien et le contrôle du détecteur, particulièrement les instructions concernant les éléments devant être régulièrement remplacés.

Le texte indique également qu’il est interdit d’installer des détecteurs de fumée dans les parties communes des immeubles collectifs d’habitation.


Aujourd’hui seule une famille sur 10 est équipée. Pourtant ces équipements seront obligatoires en mars 2015. Les professionnels s’inquiètent et craignent que les particuliers, mal conseillés, achètent des matériels inappropriés, non conformes, voire dangereux.

Vérifiez donc que les détecteurs portent le logo de la norme NF DAAF, en plus de la norme européenne CE — EN 14 604. Cette norme NF DAAF est délivrée par AFNOR Certification à l’issue de contrôles supplémentaires réguliers : elle constitue donc une meilleure garantie d’efficacité et de fiabilité pour le consommateur.

Les professionnels mettent également les usagers en garde contre les arnaques, notammment celle des contrats d’entretien. Aucun contrat n’est nécessaire !
Un détecteur de fumée se pose sans l’aide d’un professionnel. Il suffit juste de changer la pile.

Partager cet article

Sur le même sujet