Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Personnes âgées : Michèle Delaunay s'inquiète du qu'en dira-t-on concernant son patrimoine

Auteur Rédaction

Temps de lecture 2 min

Date de publication 22/04/2013

0 commentaires

Elle déclare des biens d’une valeur de 5,4 millions d’euros. Alain Juppé affiche lui un patrimoine inférieur de moitié

Michèle Delaunay, ministre aux Personnes âgées, s’inquiète des répercussions politiques liées à la déclaration de son patrimoine.
Conformément à la demande du Président de la République, Michèle Delaunay, ministre aux Personnes âgées, a été dans l’obligation de rendre publique l’étendue de son patrimoine. Elle a déclaré pour son couple un ensemble de biens d’une valeur de 5,4 millions d’euros. Un patrimoine très important” qu’elle assume, ne s’étant jamais vécue comme riche”, mais dont l’exposition l’inquiète pour l’incompréhension qu’il risque de susciter.
Mme Delaunay, cancérologue et ancien chef de clinique, déclare pour son couple marié en communauté de biens 5,4 millions dont 3,1 millions d’immobilier, avec deux maisons à Bordeaux, une à Arcachon (Gironde, une à Hossegor (Landes). Le patrimoine de la ministre comporte aussi des éléments financiers de 1,3 millions, issus de la vente d’une partie des biens immobiliers. Un autre million correspond aux gains des deux carrières ‑Mme Delaunay était cancérologue et chef de clinique, son époux haut fonctionnaire. Le patrimoine du couple comporte aussi 200.000 euros de meubles et tableaux anciens, 15.000 de bijoux
C’est un patrimoine très important. Et difficilement compréhensible de la majorité des Français qui sont dans la difficulté”, reconnait-elle dans un entretien accordé le 15 avril à Sud Ouest. Sachant le contexte politique très tendu, c’est pour moi une épreuve au premier sens du terme. L’opposition ne va pas manquer de s’engouffrer dans l’image de la socialiste riche”.

Son patrimoine, explique-t-elle, est le fruit de deux carrières professionnelles longues, de bon niveau, et des héritages issus de nos quatre parents. Il s’agit donc du bilan de deux vies. Sans enfant, qui plus est. Sans possibilité de donation, donc”. Mme Delaunay se dit émue de devoir transformer toute une vie en éléments financiers. Alors qu’elle est tout sauf ça”. L’essentiel de ce que m’ont légué mes parents n’est pas un patrimoine immobilier. C’est le sens du travail et le courage (…) Je ne sais que travailler, comme mes parents”, ajoute celle qui se dit normalement dépensière, pas une femme de luxe”.

La ministre aux Personnes âgées et à l’Autonomie, s’inquiète du risque d’ opprobre”, qu’on puisse lui demander : comment pouvez-vous parler du RMI ?”. Mais elle ne sera jamais honteuse” d’un patrimoine dont elle connaît l’origine, à chaque pas”, et dont elle n’a aucunement l’impression qu’il lui ôte la valeur des choses”, assure-t-elle.

Alain Juppé, concurrent de Michèle Delaunay à la mairie de Bordeaux, s’est empressé de déclarer lui aussi son patrimoine. Le déballage grotesque auquel nous assistons depuis quelques jours en dit long sur le délabrement de l’esprit public en France”, a encore ajouté l’ex-ministre des Affaires étrangères de Nicolas Sarkozy.

Alain Juppé indique notamment être co-propriétaire d’un appartement de 90 m² à Paris et d’une maison à Bordeaux de 135 m², et posséder à titre personnel une maison à Hossegor, dans les Landes, en partie héritée de ses parents et évaluée à 1,2 million d’euros.

Le tout ne dépasse pas 2,5 millions d’euros, soit un patrimoine deux fois inférieur à celui de la socialiste Michèle Delaunay.

Alain Juppé se présentera contre Michèle Delaunay en 2014 pour la conquête de la mairie de Bordeaux. 
Partager cet article

Sur le même sujet