Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Prothèses de hanche non homologuées en circulation : les autorités sanitaires enquêtent

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 06/05/2013

0 commentaires
Un nouveau scandale sanitaire ? Des prothèses de hanche défectueuses ? A priori non. Il s’agirait plutôt d’un non-respect des procédures réglementaires.

La société Ceraver a surtout enfreint le marquage CE de sa dernière génération de prothèses orthopédiques.

Comme l’écrit notre confrère du Monde : selon son président, Daniel Blanquaert, elle n’avait subi que des modifications mineures ne justifiant pas de nouvelles certifications, ce qui prend un à deux ans. Un jugement que ne partagent visiblement pas les autorités sanitaires, même si elles reconnaissent par la bouche de François Hébert, directeur adjoint de l’ANSM, qu’ actuellement aucun risque sanitaire n’a été identifié”.“

Par mesure de précaution, la ministre de la Santé, Marisol Touraine, a demandé le retrait du marché du millier de prothèses de hanche non conformes et ordonné l’ouverture d’une enquête par l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM).

Les 650 porteurs de ces prothèses sont par ailleurs contactés un par un et invités à réaliser un bilan clinique et radiologique. 

Partager cet article

Sur le même sujet