Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

La Fédération Hospitalière de France dévoile les résultats de son enquête sur la perception qu'ont les Français de l'hôpital public et de l'accès aux soins

Auteur Rédaction

Temps de lecture 2 min

Date de publication 21/05/2013

0 commentaires
La Fédération Hospitalière de France (FHF) a présenté ce matin même, à l’occasion des Salons de la Santé et de l’Autonomie qui se dérouleront du 28 au 30 mai prochains, les résultats de son 10ème Baromètre FHF/TNS Sofres sur « Les Français et l’hôpital ».

En tout premier lieu, il en ressort que 8 personnes sur 10 ont une bonne opinion de l’hôpital public

et réaffirment leur attachement au principe de l’accessibilité à l’hôpital public tant sur le plan géographique que financier.

47% des personnes interrogées estiment que l’accès à l’hôpital public, quel que soit son revenu, est l’élément le plus important et 29% souhaitent qu’il y ait toujours un hôpital à proximité, quel que soit son lieu d’habitation. Cet item est d’ailleurs en progression de 10% par rapport à 2012 et est largement exprimé par les habitants d’agglomérations de moins de 2 000 habitants (43%).
« Cette augmentation du besoin d’avoir un hôpital à proximité de son lieu de vie marque une préoccupation majeure des Français face à la problématique croissante des déserts sanitaires et de la raréfaction des professionnels de santé de ville dans les territoires fragilisés. Les hôpitaux peuvent contribuer à aider à l’émergence de maisons de santé associant les professionnels libéraux pour lutter contre les déserts sanitaires » explique Frédéric Valletoux, président de la FHF.

35% des Français se sont rendus aux urgences cette année.
Depuis de nombreuses années, les urgences doivent faire face à un engorgement suscitant un débat sur les réponses à apporter à cette situation. La FHF a interrogé les Français pour connaître les raisons qui les poussent à venir aux urgences.

Elles sont multiples :
- La garantie d’être pris en urgence si nécessaire est la première raison invoquée par 73% des Français.
- 59% des personnes interrogées disent se rendre aux urgences car les examens complémentaires tels que les radiographies, les analyses au laboratoire sont réalisés immédiatement
- Près d’1 Français sur 2 (43%) ne trouve pas de médecin de garde en ville la nuit et/​ou en week-end¹
- L’absence d’avancement de frais aux urgences est également un des motifs motivant la venue de 24% des Français aux urgences, surtout chez les personnes ayant des revenus compris entre 1 500 € et 2 300 € (37%).

Etude FHF/TNS Sofres réalisée auprès de 1 011 personnes âgées de 18 ans et plus par interview en face à face à domicile – du 27 mars au 30 mars 2013.




Partager cet article

Sur le même sujet