Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Des alpinistes nonagénaires se disputent l'entrée au livre Guinness des records

Auteur Rédaction

Temps de lecture 2 min

Date de publication 03/06/2013

0 commentaires

Le Japonais Miura, vainqueur de l’Everest à 80 ans, attaque son rival népalais

A peine redescendu de l’Everest et auréolé du titre de plus vieil homme à être arrivé sur le Toit du monde, l’alpiniste japonais de 80 ans Yuichiro Miura s’est livré, mercredi 29 mai, à une attaque en règle contre un rival népalais en l’accusant de forfaiture.

La semaine dernière, Yuichiro Miura était devenu, et même redevenu, le détenteur du record, en ayant gravi pour la troisième fois et cette fois à 80 ans le sommet mythique de 8.848 mètres. Ce faisant, il avait récupéré le titre qui était depuis 2008 en possession d’un alpiniste népalais, Min Bahadur Sherchan, vainqueur de l’Everest à 76 ans.

Je suis le plus heureux du monde. Je ne me suis pas senti comme ça de toute ma vie”, déclarait jeudi 30 mai, le sportif japonais, alors qu’au même moment son rival népalais était lui aussi sur les pentes de l’Himalaya, prêt à se lancer à 81 ans presque révolus dans une nouvelle tentative pour récupérer sa couronne. Tentative qui a tourné court.

De retour à Tokyo, Miura attaque et met en doute l’exploit de 2008 de son rival, qui lui avait ravi le titre dans le Livre Guinness des records. Personne ne sait s’il a réussi cette ascension jusqu’au sommet”, assène le Japonais. La rumeur court notamment parmi les grands alpinistes européens qui savent tout de la montagne”, continue-t-il sans plus d’explications.

Emili, fille et porte-parole de Miura au bureau de soutien, constitué à Tokyo avant son dernier exploit, en rajoute et souligne qu’il faut des preuves intangibles d’une escalade réussie du toit du monde. Et elle laisse entendre que ce n’aurait pas été le cas il y a cinq ans pour l’alpiniste népalais.

Je ne pense pas qu’un simple certificat délivré par le gouvernement népalais suffise à prouver qu’on a gravi l’Everest”, dit-elle, bien que l’ascension de 2008 du Népalais ait été validée par le Livre Guinness.

Pour ce qui est de la nouvelle tentative de Sherchan qui vient d’échouer, ses partisans ont déclaré à l’AFP que leur champion n’avait pas pu mener son expédition à bien faute d’autorisation des autorités népalaises.

Mais Miura est d’un avis différent : cette fois, affirme-t-il, Sherchan était incapable de réaliser un tel exploit puisqu’à peine arrivé au camp de base il est tombé malade ! Il fait peine à voir. Il n’est même pas arrivé au niveau où vous devez chausser des crampons. S’il était sérieux dans sa tentative, il aurait fait des séances d’acclimation à l’altitude, c’est essentiel”.

Miura avait été une première fois recordman en 2003 après avoir atteint le sommet à 70 ans, lors de sa première ascension. Son record avait été battu en 2007 par un autre Japonais, Katsusuke Yanagisawa, alors âgé de 71 ans, et depuis mai 2008 le titre appartenait à Sherchan, qui avait accompli l’exploit à l’âge de 76 ans.
Au même moment, Miura avait réussi sa deuxième escalade de l’Everest, mais il n’avait que 75 ans.
Partager cet article

Sur le même sujet