Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Les sourires des équipes du nouveau PASA au Septier d'Or à Treize-Septiers (85)

Auteur Rédaction

Temps de lecture 2 min

Date de publication 17/06/2013

0 commentaires

Photo résidence septier d'orQuel plaisir de découvrir ces sourires rayonnants sur les visages des équipes de la résidence du Septier d’Or à Treize Septier en Vendée.
Ces aides-soignantes, infirmières, directeurs, médecins, chef de cuisine, ont visiblement plaisir à venir travailler pour accompagner les 66 résidents.

Toujours en projets, le Septier d’or ancien logement-foyer avait évolué en EHPAD (Etablissement pour personnes âgées dépendantes). Après l’ouverture du Jardins des sens” (Cantou pour les malades Alzheimer), la résidence a inauguré ce 15 juin Le Chêne d’or” : un PASA, pôle d’activités et de soin adaptés, sorte d’accueil de jour destiné aux résidents malades Alzheimer.

Cette joie au travail s’appuie sur la gouvernance du navire, incarnée par son directeur Géarld de Biasio, ancien marin, et mais aussi sur la philosophie de soin de l’Humanitude et les savoir-faire enseignés pour bien savoir prendre soin, au quotidien, de résidents de plus en plus fragilisés. Voir l’article dans la presse locale sur l’impact des enseignements.
Toutes les équipes étaient très fières ce 15 juin, de partager leur travail avec les représentants de l’Etat (M. Le Maigat de l’Agence régionale de santé), M.Retailleau, sénateur et président du conseil général de Vendée, de madame Besse, député, de madame Rivière, maire et présidente du CCAS, des anciens élus porteurs des évolutions de la résidence mais aussi des auteurs de l’Humanitude, Rosette Marescotti et Yves Gineste, qui ont traversé la France pour cette occasion.

Portés par Elisabeth Bauchet, adjointe de direction, les professionnels se sentent en route vers le label Humanitude” , pour respecter ses 5 principes dont zéro soins de force sans abandon de soin” et ses 300 critères.

Ce label Humanitude n’est pas une fin en soi explique Rosette Marescotti. C’est un moyen de fixer le cap, d’afficher et de suivre la qualité du prendre soin, de la partager avec les familles, les élus, et surtout de la pérenniser dans le temps, même si le navire change de capitaine”.
Le label s’obtient pas à pas, pierre après pierre (comme une cathédrale) en tenant le cap de l’évolution des milieux de soin en milieux de vie, où l’on peut vivre sa vie, d’adulte âgé, debout jusqu’au bout”, souligne Yves Gineste.

Voir la vidéo de Télévision 3 provinces — Journal du 18 juin 2013 sur l’Inauguration du P.A.S.A. au Septier d’Or à Treize-Septiers

Partager cet article

Sur le même sujet