Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Bien vieillir (prendre soin de soi)

A lire : Quand je serai vieux tout ira bien et Le vieillissement pour les nuls

Auteur Guillaume Vonthron

Temps de lecture 3 min

Date de publication 22/02/2021

0 commentaires

Le médecin gériatre et chroniqueur pour le Magazine de la santé Antoine Piau poursuit son combat pour changer le regard sur la vieillesse et aider à mieux vieillir à travers un ouvrage haut en couleur. Plein d’humour, Quand je serai vieux tout ira bien est une sorte de guide pratique, conçu pour accompagner sereinement ses lecteurs dans leur avancée en âge.

Qu’est-ce qu’un vieux ?

Si Antoine Piau a choisi d’entamer son ouvrage avec cette question, c’est précisément pour tordre le cou aux idées reçues et notamment sur l’âge qui définirait qui est vieux et qui ne l’est pas. 

En discutant avec les autres, on se rend rapidement compte que chacun a sa définition et qu’elle n’est pas forcément fondée ou rationnelle. On en appelle alors aux chiffres. Ça réconforte tout le monde”.

Entre le guide pratique et un exercice de vulgarisation scientifique, Quand je serai vieux tout ira bien dresse un panorama de la vieillesse avant de livrer ses conseils pour lui résister plus longtemps.

Tout le monde désire vivre longtemps sans problème de santé impactant son autonomie physique ou mentale et avec la meilleure qualité de vie possible. Pour comprimer” la différence entre espérance de vie sans incapacité et espérance de vie absolue, il n’y a pas une infinité de solutions : soit on se débarrasse des personnes âgées dépendantes (ça vous fait rire ou peur, mais certains dans l’histoire, y compris récente, y ont pensé), soit on essaie de prévenir l’apparition de ces incapacités afin de mourir en bonne santé” !” explique le gériatre.

Les clés de l’épanouissement

La prévention constitue le fil conducteur de l’ouvrage. Entre conseils et explications scientifiques, l’ambition de l’ouvrage est de donner les clés pour préserver sa santé au fil des années. 

Un programme de 240 pages résumé par l’auteur dans un plan de combat pour mieux vieillir : 

  1. Sortez de votre zone de confort et cherchez à rencontrer des gens nouveaux, différents et pas uniquement vos clones.
  2. Ne râlez pas comme des adonescents” (adolescent sénescent). S’il ne se passe rien, c’est que vous ne faites rien, n’allez pas chercher plus loin, ou plutôt si, allez chercher plus loin.
  3. Levez vos fesses pour aller où vous n’êtes pas. Chaque pas compte, n’ayez pas peur de l’effort.
  4. Mettez en avant vos savoir-faire. Soyez vintage (vieux à la mode), intéressez-vous aux réseau-sociaux.
  5. Faites la différence entre alimentation du quotidien et repas de fêtes. Cuisinez, mangez et partagez.
  6. Allez‑y doucement sur l’alcool et ne fumez pas.
  7. Arrêtez de penser que la pollution, c’est une affaire d’écolo-gaucho-bobos. La pollution n’a pas de bord politique et elle s’intéresse à vous depuis longtemps.
  8. Lisez, apprenez, découvrez de nouvelles passions.
  9. Intéressez-vous à vos médicaments. Soyez acteur de vos soins.
  10. Ne soyez pas dans le déni. Anticipez pour rester maître de vos décisions et parlez de vos difficultés lorsqu’elles apparaissent.

Mal-nutrition ou dénutrition, illectronisme, sédentarité, isolement… A travers ces conseils le médecin gériatre met en évidence les obstacles à une vieillesse épanouie et offre au fil des pages les clés pour les contourner et profiter pleinement de la vie.

Quand je serai vieux tout ira bien
Antoine Piau aux Editions Hachette 17,90 €

Le vieillissement et ses enjeux pour les nuls

Le président d'une entreprise qui équipe et adapte les domiciles des seniors, Dominique Boulbès, et la journaliste Florence Féréol, décryptent dans leur livre Le vieillissement et ses enjeux pour les nuls les aspects biologiques, psychologiques, sociologiques, économiques et institutionnels de cette révolution de la longévité.

Comme l’ancienne ministre des Personnes âgées et de l’Autonomie Michèle Delaunay, saluons l’incursion de l’art, de l’histoire, de la littérature dans l’ouvrage. Les vieillissants” d’aujourd’hui y trouveront des raisons d’espérer : leur sort est bien différent de ce qu’il fut. Les vieillards de Rembrandt avaient 60 ans, les vieillardes (oui ce mot existe) n’apparaissent dans la poésie ou la littérature que rarement et sous des traits souvent hideux. On ne les nommait pas parce qu’elles étaient ignorées ou invisibles”.

De Goya au cinéma en passant par la créativité de Monet jusqu’à son dernier souffle, cet ouvrage au style volontairement non-anxiogène invite le vieillissement à sortir de l’angle mort de la pensée occidentale.

Car le monde vieillit. 

Et c’est tendance !

Le vieillissement et ses enjeux pour les nuls
Dominique Boulbès avec la collaboration de Florence Féréol
320 pages — 1495 en version papier et 999 en version numérique

Partager cet article