Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Comprendre les fragilités

Accompagnement à domicile, soutien de proximité : des initiatives pour mieux accompagner la fin de vie

Auteur Raphaëlle Murignieux

Temps de lecture 2 min

Date de publication 11/10/2021

0 commentaires

Pour faire face à ces moments difficiles, pour accompagner au mieux les personnes en fin de vie, ces initiatives offrent du soutien à tous les concernés.

Soutien professionnel…

L’AP-HP (Assistance publique hôpitaux de Paris) a lancé le mois dernier l’expérimentation Pallidom.

En cas de besoin, les patients qui ne bénéficient pas d’un accompagnement en soins palliatifs peuvent bénéficier dans un délai très court de l’intervention d’une équipe spécialisée chez eux, pour une durée de 48 à 72 heures, chez eux (à domicile ou en Ehpad).

L’équipe Pallidom, constituée d’un médecin et d’un infirmier, a pour but d’instaurer une démarche palliative chez les patients qui souhaitent rester chez eux.

En savoir plus

A domicile ou en Ehpad, il est aussi possible d’être accompagné par une équipe mobile de soins palliatifs ou un réseau de soins palliatifs, composés le plus souvent de médecins, infirmier(es), psychologues et bénévoles qui se rendent auprès des malades.

Trouver leurs coordonnées 

… ou bénévole

Depuis 1984, l’association ASP (association pour le développement des soins palliatifs) accompagne les personnes gravement malades ou en fin de vie, ainsi que leur proche, et milite pour développer les soins palliatifs en France.

Ses bénévoles soutiennent les malades en établissements, mais également à domicile, par leur présence, leur écoute.

En lien avec l’AP-HP, l’association a notamment mis en place une équipe de bénévoles de proximité à Vincennes et à Saint-Mandé, afin qu’ils puissent accompagner des personnes en soins palliatifs vivant à leur domicile ainsi que leurs proches. Une initiative récemment récompensée par un trophée régional des initiatives sociales et solidaires, décerné par AG2R La Mondiale.

A noter : l’association cherche de nouveaux bénévoles en région parisienne (secteur Vincennes/Saint-Mandé) et organise dans cette optique une réunion d’information le 14 octobre de 18h30 à 20h30, à la Maison des associations de Vincennes (41 rue Raymond du Temple).

En savoir plus

Au total, il existe environ 300 associations dont la vocation est d’apporter un soutien aux personnes en fin de vie, réunies pour certaines en fédération (Jalmalv, Unasp, Alliance…).

Trouver leurs coordonnées

Les droits des personnes en fin de vie

Les malades en fin de vie ont des droits, notamment celui de décider d’être réanimé ou non, d’être alimenté ou hydraté de manière artificielle… Des volontés que le médecin est tenu de respecter (sauf cas très particuliers) mais qui doivent être connues.

Dans ce but, tout un chacun peut rédiger quand il le souhaite ses directives anticipées, mais aussi désigner une personne de confiance, qui pourra veiller au respect de ses volontés.

Partager cet article