Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Etre aidant, être aidé

Aider c’est faire preuve d’humanité, c’est faire société

Auteur Annie De Vivie

Temps de lecture 2 min

Date de publication 03/10/2022

0 commentaires

On doit aider. On se doit d’aider.

C’est là toute la nuance a rappelé le philosophe Thomas Stern, proche aidant de Catherine Laborde, lors de l’université d’été 2022 de l’espace éthique à Nice.

Aider c’est faire preuve d’humanité, c’est faire société. Le fil qui tisse les liens de cette société, est constitué de tous ces proches aidants.

Le mot aidant” est un participe présent. Il se conjugue au présent, dans la proximité, dans le quotidien, 24 heures sur 24, 7 jours sur 7 parfois.

Le mot aidant” est de plus en plus connu. Il s’agit d’un rôle fait de contraintes, d’obligations : si ce n’est pas moi, qui va le faire ? Qui va aider mon proche ? 

Un mot, un rôle teinté de devoirs, non pas parce que le proche aidant doit aider, mais parce qu’il se doit d’aider, en réponse à son éthique personnelle, individuelle mais aussi plurielle, collective.

Pour Thomas Stern, l’aidant est celui qui n’accepte pas la fracture du lien avec son proche, qui va se battre pour que la maladie ne fracture pas son humanité.

On date ainsi la naissance de l’humanité au premier squelette humain réparé.

En cette Semaine bleue qui invite à bousculer les lunettes sur le vieillissement, sur le fait d’être vivant, debout, sexué jusqu’au bout, saluons la Journée nationale des proches aidants, le 6 octobre, dont nous sommes partenaires.

Aider demande de l’aide, du souffle, des soutiens : venez tester une formation gratuitement sur Paris, découvrez le guide de la Défenseure des droits face aux discriminations liées à l’âge, allez visiter cette cohabitation intergénérationnelle solidaire, en maison de retraite aussi. Après Troyes ce 3 octobre, nous soutiendrons la journée nationale des aidants le 6. Je serai dans l’Ehpad Les Balcons du Lot labellisé Humanitude à Prayssac (46) le 7 octobre, au colloque Habiter en Ehpad, une sous-citoyenneté ?” le 11 octobre à Roubaix, au colloque Résoudre le conflit intergénérationnel” le 18 octobre à Paris, et pour l’association Alertes 38 le 27 octobre à Grenoble, avant la soirée de notre colloque annuel sur les approches non médicamenteuses, le 8 novembre à Paris, soirée ouverte au public, avec la remise des Labels Humanitude de l’année.

Pour redonner du souffle, du baume au cœur aux proches aidants.

Pour donner du souffle à l’épopée éthico-héroïque, à la notion d’aidant.

Pour une société pour tous les âges, pour vivre, vieillir debout.

Soyons fiers d’aider !

Partager cet article