Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Etre aidant, être aidé

Assurance habitation : tout savoir pour bien choisir

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 10/01/2022

0 commentaires
Publicommuniqué AXA

Résidence principale ou secondaire, maison ou appartement, en ville ou à la campagne… où que vous viviez, il est indispensable de souscrire une assurance pour votre logement pour protéger vos biens et garder l’espri tranquille. Quelles sont les garanties d’une assurance habitation ? Que doit inclure a minima l’assurance maison du propriétaire ? Nos réponses.

A quoi sert une assurance habitation ?

Les formules de base couvrent les dommages que peuvent causer au logement un incendie, une explosion ou un dégât des eaux, autrement dénommés « risques locatifs ».

Si vous souhaitez protéger vos biens du vol ou de la casse, ou encore couvrir les dommages qui pourraient survenir chez vos voisins – suite à un dégât des eaux émanant de chez vous par exemple -, il faudra opter pour des garanties complémentaires.

Pour être bien protégé, les garanties doivent comprendre a minima les risques locatifs et la responsabilité civile, pour la réparation des dommages éventuels subis par des tiers.

Quelles sont les obligations des locataires ?

Pour les locataires, l’assurance habitation est obligatoire, sauf cas très particuliers (location saisonnière ou logement de fonction notamment). Le propriétaire est en droit d’exiger une attestation d’assurance lors de la remise des clefs, puis une nouvelle attestation chaque année. Elle doit au moins couvrir les risques locatifs.

Et pour les propriétaires ?

Aucune obligation légale pour les propriétaires de maisons individuelles, mais les copropriétaires doivent assurer leur bien au minimum en responsabilité civile, qu’ils y habitent ou non.

Cependant, choisir d’assurer sa maison, c’est gagner en tranquillité d’esprit.

Pour être bien protégé, préférez un contrat qui vous couvrira notamment en cas de sinistre type inondation ou incendie, et si le logement est inutilisable, vous offrira une solution de relogement (ou la compensation liée à la perte des loyers pour les propriétaires non occupants). Sans oublier la responsabilité civile et la protection juridique.

Partager cet article