Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Vivre chez soi

De l'importance des choix minuscules, des libertés minuscules... à tout âge

Auteur Annie De Vivie

Temps de lecture 2 min

Date de publication 12/07/2021

0 commentaires

En direct du lancement ce 12 juillet du Laboratoire des solutions de demain” auquel la CNSA a souhaité m’associer, nous allons plancher sur les critères des projets d’établissements, d’habitats, de solutions aux enjeux du vieillissement au regard du milliard et demi d’euros mobilisés par le plan de relance et le Ségur de la Santé.

Dans la conférence Dessine-moi l’Ehpad de demain, Philippe Wender, qui vit en Ehpad et préside Citoyenn’âge, a partagé ses réflexions sur le chez soi”. Une notion qui évolue tout au long de la vie rappelle-t-il. A tout âge, on a besoin de liens, de vivre ensemble” mais aussi d’intimité, d’un logement où l’on peut exercer ses petits choix”.

Le sociologue Michel Billé a mis les pieds dans le plat : dans un établissement, on peut ne plus se sentir chez soi” mais on peut aussi avoir des espaces pour soi” et l’on pourrait même y être heureux en défendant ses choix, ses libertés grandes, légales, citoyennes et minuscules : défendre ses rythmes de vie, le chois de ses vêtements, de ses liens, de ses envies quelles qu’elles soient. Dont l’envie de beau, de cultures ont rappelé les ministres Madame Bourguignon (Autonomie) et Bachelot (Culture).

Défendre ses choix minuscules, ses libertés minuscules : Ça passe par l’affirmation des droits, des valeurs. Concrètement ? D’ici au 19 juillet, je vous invite à participer à cette enquête nationale pour élaborer la charte Éthique et accompagnement du grand âge. Concrètement creusons le rôle des tuteurs dans la vaccination anti-covid. Concrètement qui est responsable en cas de dégradations dans une chambre d’Ehpad ?

Défendre ses choix minuscules, ses libertés minuscules : Ça passe par des engagements individuels et collectifs : comme ces services civiques, jobs d’été, associations qui viennent en aide aux plus isolés.

Défendre ses choix et libertés minuscules, ça passe par d’autres regards sur l’avancée en âge et les aides techniques associées. Votez pour la photo décalée, festive et intergénérationnelle du projet Rolateurs en scène. Découvrez ce film Les Belles Dames qui raconte le quotidien tiré à quatre épingles d’un Ehpad trois étoiles et ce récit de vie dans un Ehpad parmi d’autres : Fin de vie au Delys.

De l’importance de défendre ses choix et libertés minuscules… à tous les âges, jusqu’au bout !

Partager cet article
Tags