Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Ecrire au Président pour revoir ses proches et leur faire un câlin ?

Auteur Annie De Vivie

Temps de lecture 1 min

Date de publication 29/03/2021

0 commentaires

Merci Chloé, 10 ans, d’avoir écrit au Président de la République, pour l’alerter sur le besoin de tous les petits-enfants de revoir leurs aïeuls et les serrer bien fort dans leurs bras.

Merci Chloé de questionner les recommandations, les injonctions, les mesures de protection. L’exemple de la visite qui lui a été accordée auprès de sa grand-mère malade montre la prise de consciences des besoins des liens de tous les âges et la nécessité d’une analyse bénéfice-risque-situation au cas par cas : la personne concernée est-elle à risque, protégée, vaccinée, malade et contagieuse pour les visiteurs… Voir quels test anti-covid faire cette semaine.

Chaque décision demande un arbitrage éthique, discuté, étayé avec les personnes concernées en premier chef, avec chaque partie prenante au sein des conseils de familles, au sein des conseils de la vie sociale
(CVS) des Ehpad. Ces derniers gagnent à être connus et investis par les concitoyens.

Ces arbitrages sont subtils. Ils demandent beaucoup de communication, d’informations, de confiance, de soutiens mutuels. Beaucoup de sourires et de détermination pour défendre les droits et les devoirs de chacun.

Mais on est émus, touchés par la voix de Chloé qui tremble quand elle demande à faire un câlin à sa grand-mère.

On le voit : beaucoup de personnes souffrent de ces éloignements, de ces isolements et de cette saloperie de virus mutant. Concernant l’impact sur la santé mentale : les plus jeunes comme les plus vieux d’entre nous sont fortement touchés.

D’autres initiatives voient le jour pour continuer d’aider à vieillir debout : envisager des travaux dans son logement (9 habitats sur 10 ne sont pas adaptés aujourd’hui… et c’est une belle piste de sortie de crise aussi), faire appel au cannabis thérapeutique sans tomber dans la dépendance même aux âges avancés, compter sur l’art et les artistes pour nous enjouer, nous élever, nous faire rêver.

Il est fort à parier que Chloé réécrira au Président de la République pour l’alerter sur le besoin de liens jusqu’au bout de la vie.

Merci Chloé !

Partager cet article
Tags