Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Bien vieillir (prendre soin de soi)

Fête de la musique, du yoga et de la petite reine... malgré les handicaps

Auteur Annie De Vivie

Temps de lecture 1 min

Date de publication 21/06/2021

0 commentaires

Quelles ressources, quelles énergies faut-il déployer pour pourvoir participer à la fête de la musique ce 21 juin, hier à la journée internationale du yoga ?

Ces pratiques se fichent de l’âge et du handicap : voir Jacquie Bouisset toujours prof de yoga à 99 ans et cette semaine ces défis inter-EHPAD autour du Tour de France, tous en danseuse pour des défis individuels (pour se tenir en forme) mais aussi collectifs et solidaires !

Car ces pratiques sportives ne sont accessibles que si collectivement nous mettons en œuvre des stratégies adaptatives, des compensations.

Alors que le projet de loi Grand Age- Autonomie évoluerait vers un projet de loi Générations Solidaires, les députés étaient vent debout la semaine dernière contre l’opposition du gouvernement de revoir les critères d’attribution de l’AAH : Allocation Adulte Handicapé. Les sénateurs avaient voté l’individualisation de cette prestation mais elle n’est pas passée : si la personne en situation de handicap vit en couple, les revenus de votre conjoint seront pris en compte…

On le voit : difficile de penser en mode solidaire quand il s’agit du handicap, du grand âge. 

Pourtant individuellement ces situations touchent. Voir les messages des people à Philousport qui vient de tirer sa révérence à 49 ans. Voir les lauréats investis et engagés de la Bourse Charles Foix et ces designers qui réinventent les aides techniques et ces aides à la mobilité pour changer le regard sur le grand âge, le handicap.

Sans le collectif, sans ces cinémas accessibles en cas de canicule notamment (avec une belle programmation à découvrir), sans ces solutions pour s’occuper des courses et des repas pendant les vacances, sans un village autour de soi, comment aider ces situations complexes comme les maladies neuro-évolutives ? Le manga Souvenirs en bataille de Shikabane Sensei (en partenariat avec les Petits Frères des pauvres) ne nous épargne aucune des émotions négatives quand il s’agit d’aider au quotidien.

Sans pathos, mais sans angélisme ni triomphalisme, malgré les handicaps, quel que soit l’âge : ne gâchons le plaisir de fêter la musique, le yoga et la petite reine pour les mordus du vélo !

Partager cet article
Tags