Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Comprendre les fragilités

Faciliter les passages aux urgences grâce au dossier de liaison d’urgence

Auteur Raphaëlle Murignieux

Temps de lecture 1 min

Date de publication 06/04/2021

0 commentaires

A faire remplir par les personnes vulnérables, leurs aidants et leur médecin traitant

En cas d’urgence, disposer de toutes les informations nécessaires fait gagner de précieuses minutes. Ces dernières années, différentes initiatives ont vu le jour pour faciliter le travail des secours : dossier de santé connecté, boîte SOS à ranger dans le frigo des personnes âgées isolées… Aujourd’hui, la Haute autorité de santé (HAS) propose un modèle très complet de dossier de liaison d’urgence, à faire remplir par le médecin et la personne concernée, avec l’aide de son aidant si besoin.

« Le passage aux urgences constitue souvent un moment à risque pour les personnes les plus vulnérables », rappelle la HAS.

Disposer d’un dossier de liaison n’évitera pas les urgences, mais doit permettre de limiter la durée d’attentes aux urgences, de fluidifier le parcours et de rendre plus efficient la prise en charge. Il permettra aussi, selon la Haute autorité de santé, de faciliter le retour à domicile après une hospitalisation éventuelle.

Le modèle proposé comprend trois pages. La première rassemble les informations administratives (numéro de sécurité sociale, identité…), juridiques (présence ou absence de tutelle, curatelle…) mais aussi sur le cadre de vie et le quotidien de la personne : le logement est-il adapté ? Qui sont les intervenants à domicile ? Qui est son pharmacien habituel, son médecin traitant ?

Une première partie à renseigner soi-même, avec l’aide d’un proche ou d’un professionnel présent régulièrement.

La deuxième se concentre sur les informations médicales et cliniques, et doit donc être remplie principalement par le médecin traitant. Elle indique le poids, les antécédents, l’état neurologique, le projet de soin…

La troisième page enfin liste les documents à joindre au dossier. Certains peuvent être préparés par la personne ou son aidant (copie de la carte d’identité, attestation de carte vitale, de mutuelle…), les autres sont à demander au médecin.

Ce dossier doit être complété de fiches de liaison vierges en deux parties, la partie « aller » étant à remplir par la personne présente au moment de l’urgence, la partie « retour » par un professionnel de santé lors de la sortie des urgences.

L’ensemble des documents doivent être rangés « dans un endroit accessible au moment de l’urgence, connu de tous les intervenants, par exemple sur le réfrigérateur », conseille la HAS.

Partager cet article