Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Trouver son lieu de vie

Fin de vie aux Delys : récit de vie dans “un Ehpad parmi d’autres”

Auteur Guillaume Vonthron

Temps de lecture 2 min

Date de publication 12/07/2021

0 commentaires

Fin de vie aux Delys est le récit d’un aidant familial dont la mère a passé ses huit dernières années dans une maison de retraite. Du choix de l’établissement aux derniers jours de sa mère, l’écrivain Jean Tousse partage une expérience vécue par des milliers de familles, ponctuée de doutes, de moments de culpabilité mais aussi d’instants précieux de complicité.

Cet ouvrage a été réalisé à partir des huit années d’accompagnement attentif, fait d’observations et de ressentis, que j’ai vécues avec mes frères et sœurs, comme aidant familial au fil de l’eau, en hommage à notre Maman”.

C’est par ces quelques mots que l’auteur, qui écrit sous le pseudonyme Jean Tousse”, introduit son récit. 

A travers 39 petits chapitres, il témoigne des angoisses de sa mère et de la dégradation progressive de sa santé, de son bien-être. 

Des chapitres agrémentés des illustrations de l’artiste Anna Chronique, qui tracent les parcours d’un aidant familial en commençant par la décision d’une entrée en maison de retraite et par le choix de cette dernière. 

C’est une problématique à laquelle personne ne se prépare : trouver un lieu d’accueil agréable pour la personne âgée aimée. Cette perspective est un véritable déchirement intérieur, quand elle est propriétaire ou locataire de son logement et pourrait continuer physiquement et économiquement d’y habiter. Mais psychologiquement, quand la crainte de tomber à nouveau ne facilite pas le retour, il faut trouver une solution”.

Et ce nouveau lieu de vie, Jean Tousse pense l’avoir trouvé mais peu à peu, dans ce nouvel environnement, l’état de santé physique et psychique de sa mère se dégrade. 

Un livre pour changer les règles du jeu

Du manque de stimulation, d’activité au tout sécuritaire, l’auteur pointe les raisons de ce glissement tout en précisant l’importance des équipes soignantes, qui se démènent, courent après le temps pour accompagner aux mieux les résidents. 

Cet ouvrage est l’occasion pour l’auteur d’interpeller sur les dysfonctionnements organisationnels et architecturaux identifiés au cours de ces huit années et de proposer des pistes de réflexion pour permettre d’améliorer l’accueil des personnes âgées dans ces établissements. 

Les Ehpad se reposent trop sur la conscience professionnelle des aides-soignant(e)s devenu(e)s les bon(ne)s à tout faire” constate l’auteur qui propose de multiplier les interventions de professionnels, ou de bénévoles, extérieurs à la maison de retraite, avec les venues régulières de biographes, de lecteur-conteurs, de décorateurs d’intérieur, de coachs de changement de vie, de graphothérapeutes…

Fin de vie aux Delys est un témoignage aussi poignant que sincère, qui a vocation à faire réfléchir sur l’accompagnement des personnes âgées et invite à réfléchir à l’Ehpad de demain.

Fin de vie aux Delys
de Jean Tousse et Anna Chronique
Editions Les Savoirs Inédits
172 pages — 16 € 

Partager cet article