Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Comprendre les fragilités

Grippe : la vaccination désormais ouverte à tous

Auteur Raphaëlle Murignieux

Temps de lecture 1 min

Date de publication 21/11/2022

0 commentaires

Depuis le 15 novembre, la vaccination contre la grippe est ouverte à tous ceux qui le souhaitent. Autre nouveauté : le vaccin peut être administré par un pharmacien, même aux personnes qui ne sont pas ciblées par les recommandations. Explications.

La campagne de vaccination 2022 – 2023 contre la grippe saisonnière a démarré le 18 octobre. Jusqu’à présent, seules les personnes exposées aux risques de complications graves étaient concernées, soit :

  • les personnes de 65 ans et plus ;
  • les personnes atteintes de certaines maladies chroniques dont la liste est donnée dans le calendrier des vaccinations et recommandations vaccinales ;
  • les femmes enceintes ;
  • les personnes souffrant d’obésité (IMC égal ou supérieur à 40kg/​m2) ;
  • l’entourage des nourrissons de moins de 6 mois à risque de grippe grave (dans l’objectif de protection des nourrissons qui ne peuvent pas être vaccinés) et l’entourage des personnes immunodéprimées ;
  • les aides à domicile intervenant auprès de particuliers vulnérables qui les emploient.

Ces personnes ont normalement reçu par courrier un bon de prise en charge de l’Assurance maladie, qui leur permet de récupérer le vaccin gratuitement en pharmacie.

Depuis la semaine dernière, toutes les personnes qui le souhaitent peuvent, elles aussi, être vaccinées. Il leur faudra cependant régler le prix du vaccin.

La nouveauté, c’est que les candidats à la vaccination peuvent désormais faire appel au pharmacien, du moment qu’ils sont âgés de 16 ans ou plus.

Jusqu’à présent, les pharmaciens n’avaient le droit de vacciner que les personnes concernées par les recommandations. 

Mais des textes réglementaires ont récemment élargi leurs compétences en matière de vaccin, de même que celles des sage-femmes et des infirmiers : tous ces professionnels sont dorénavant autorisés à vacciner les patients à partir de 16 ans.

Ce qui n’est pas le cas, en revanche, des préparateurs ni des étudiants en pharmacie.

Et le covid-19 ?

« Il n’est pas exclu qu’il puisse y avoir cette saison encore une co-circulation des virus grippaux et du SARS-CoV‑2 », indique l’Assurance maladie.


Aussi, les personnes à risques (personnes âgées de 60 ans ou plus, résidents d’Ehpad, personnes immunodéprimées…) sont encouragées à demander une dose de rappel du vaccin, de préférence avec des vaccins à ARNm bivalents qui ciblent les variants du virus qui circulent actuellement.

À noter : les deux vaccinations peuvent être effectuées en même temps, sur deux sites d’injection différents.

En savoir plus

Partager cet article