Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Bien vieillir (prendre soin de soi)

Journée mondiale de l’hygiène des mains : comment choisir un gel hydroalcoolique efficace ?

Auteur Guillaume Vonthron

Temps de lecture 1 min

Date de publication 03/05/2021

3 commentaires

Le 5 mai prochain se déroulera la Journée mondiale de l’hygiène des mains. A cette occasion, et compte tenu du contexte sanitaire actuel, nous vous proposons nos conseils pour bien choisir son gel hydroalcoolique et ainsi mieux se protéger face aux virus.

La Journée mondiale de l’hygiène des mains se tiendra cette année encore en contexte épidémique. 

Le lavage des mains constitue un geste barrière essentiel pour lutter contre la propagation du covid-19. Cependant, il n’est pas toujours facile de trouver un point d’eau et du savon si l’on n’est pas chez soi. 

Dans ces circonstances, le gel hydroalcoolique, facilement transportable, est une autre solution efficace pour désinfecter ses mains. 

Toutefois, tous les gels hydroalcooliques ne garantissent pas un effet virucide et il convient de vérifier certains critères pour choisir un gel réellement efficace.

La norme

Le premier réflexe à avoir avant d’acheter un gel hydroalcoolique est de vérifier que celui-ci dispose bien de la norme européenne EN 14476.

Cette norme garantit que l’action microbicide du gel a bien été testé et validé en amont. Il faut donc que le gel hydroalcoolique comporte au moins une des mentions suivantes sur le flacon : 

  • virucide selon la norme EN 14476
  • recommandé par l’OMS
  • gel hydroalcoolique pour l’antisepsie des mains – arrêté dérogatoire

Le taux d’alcool

Le taux d’alcool présent dans le gel est aussi un facteur d’importance à surveiller.

Un taux trop important peux entrainer des irruptions cutanées et un taux trop faible peut limiter l’efficacité virucide du gel. 

Pour bien choisir, il faut que la quantité d’alcool présente dans le gel soit située entre 60 % et 80 %.

Les composants

Un gel hydroalcoolique efficace doit contenir de l’éthanol, du n‑propanol ou de l’isopropanol.

Si aucun de ces trois alcools n’est mentionné sur le flacon, le gel risque de ne pas être efficace. 

La formulation de l’OMS se limite même à quatre ingrédients : alcool (éthanol ou isopropanol), eau distillée ou eau bouillie refroidie, peroxyde d’hydrogène et glycérol.

A noter : il est recommandé de vérifier que le gel ne contient pas de triclosan, composant toxique qui pourrait entraîner une résistance aux antibiotiques ou provoquer des dérèglements hormonaux.

Partager cet article

Raphaëlle Murignieux

Merci à vous Josette de nous lire et de nous partager ! Voici le lien vers l'article qui parle de Share ami : https://www.agevillage.com/actualites/shareami-les-correspondants-%C3%A9trangers-remis-au-go%C3%BBt-du-jour

Josette

je recherche l'adresse de "share ami " et sa présentation sur votre site pour la diffuser en bibliothèque JE ne trouve plus ce mail .IL parle d'Aide aux jeunes ÉTRANGERS pour apprendre le français et se découvrir lors de conversations ; .tout est clairement expliqué.
En vous remerciant pour tout ce que vous présentez. Je transmets votre site et je le ferai encore et encore .IL m'a servi lorsque j'avais mon beau père et père à prendre en charge et très âgé. merci, josette

Suzanne

Le lavage de main se fait à l'eau et au savon, pas avec des produits chimiques qui polluent la planète