Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Bien vieillir (prendre soin de soi)

Les chefs se mobilisent pour stimuler les papilles des personnes âgées, quelles que soient leurs fragilités

Auteur Guillaume Vonthron

Temps de lecture 2 min

Date de publication 28/06/2021

0 commentaires

Perte de sensibilité gustative, difficultés à mastiquer, dépression… de nombreux facteurs peuvent être à l’origine d’une perte d’appétit chez les personnes âgées. Une perte d’appétit qui peut conduire à la dénutrition et avoir des conséquences sévères sur la santé. Afin de redonner l’envie de manger, deux grands chefs ont décidé de réaliser des repas spécifiquement conçus pour plaire aux plus âgés.

La semaine dernière, dans le cadre d’un webinaire proposé par l’institut Nutrition, le Centre de recherche de l’Institut Paul Bocuse partageait ses conseils pour permettre de retrouver du plaisir lors des repas dans les maisons de retraite.

Un plaisir non seulement gustatif mais aussi lié à l’ensemble des cinq sens. Et si l’Institut Paul Bocuse précise la nécessité d’adapter les recettes aux différents profils de personnes âgées, ce webinaire à aussi été l’occasion d’insister sur l’importance de l’environnement.

De la façon de présenter un plat, au choix de la vaisselle, du dressage, jusqu’au mobilier, tous les détails comptent pour stimuler les cinq sens et influer sur l’envie de manger.

Repas étoilé pour les seniors parisiens

Dans cette même logique, la Mairie de Paris a fait appel, la semaine dernière, au grand chef Michel Roth pour venir proposer des repas dans les restaurants Émeraude de la ville.

Ces restaurants initiés par le Centre d’action sociale de la Ville de Paris propose des repas à des tarifs préférentiels, à consommer sur place ou à emporter chez soi, pour les personnes âgées de plus 65 ans. 

Dans le cadre de cette opération de sensibilisation menée du 22 au 24 juin en partenariat avec Silver Fourchette, le chef multi-étoilé a ainsi pu proposer à un public privilégié un instant de convivialité autour d’un repas d’exception.

Au menu :

  • Tomate au caramel acidulé, chair de tourteau et mozzarella au balsamique
  • Suprême de volaille parfumé à la verveine, duo d’asperges et cappuccino de pommes de terre
  • Ganache chocolat noir, coulis de baies rouges et menthe poivrée

Cuisine et Alzheimer

Une autre opération de sensibilisation menée cette fois par l’association France Alzheimer a permis la rencontre d’une personne atteinte de la maladie d’Alzheimer et du chef Grégory Marchand.

Parce que cuisiner est une expérience qui mobilise tous les sens, cette rencontre devant les fourneaux a pour objectif de montrer comment la préparation des repas pouvait aider une personne malade à réapprendre des gestes familiers, à retrouver des sensations, des odeurs, des goûts et plus simplement à restaurer la confiance en soi.

Partager cet article