Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Bien vieillir (prendre soin de soi)

Les seniors de plus en plus sensibilisés à la qualité du sommeil pour bien vieillir

Auteur Annie De Vivie

Temps de lecture 2 min

Date de publication 20/06/2022

0 commentaires

L'Observatoire 2022 du Bien Vieillir du cabinet Seniosphere constate plusieurs prises de conscience des Baby boomers questionnés depuis une quinzaine d'années : se sentir bien chez soi, se socialiser, être au contact de ses proches, arrêter de fumer et bien dormir sont devenus prioritaires pour bien vieillir avant une alimentation saine et équilibrée, devenue une évidence. Zoom sur les pistes pour améliorer la qualité de son sommeil, à tout âge, quel que soit son lieu de vie, y compris en Ehpad (établissement pour personnes âgées dépendantes).

Qualité de vie, immunité, santé du cerveau, prévention de la dépression, du surpoids… dormir 7 à 8 heures par jour fait partie des recommandations pour les seniors de plus de 65 ans.

Et si l’on commençait par évaluer la qualité de son sommeil ?

En cas de troubles, de fatigues, de fatigabilités : le réseau de santé Morphée met à disposition un questionnaire en ligne assez dense pour y voir plus clair. Il passe en revue les symptômes, l’intensité des troubles, d’une somnolence, les périodes de sommeil, les habitudes, le bien-être, l’état de santé, d’anxiété, les antécédents familiaux, les traitements médicamenteux…

A l’issue du questionnaire, le réseau Morphée prodigue des conseils ciblés et si besoin oriente vers des spécialistes.

Parmi les ressources, le réseau propose une brochure sur le sommeil des seniors.

On ne réveille pas un bébé qui dort” rappelle Rosette Marescotti, co-auteur de l’Humanitude dans le webinaire sur le sommeil de ce 16 juin.

Alors on ne réveille pas une personne plus âgée qui dort, quel que soit son lieu de vie.

Cela demande aux professionnels qui prennent soin d’elle d’en prendre conscience, de réfléchir constamment au bon niveau d’accompagnement du sommeil (analyse bénéfice/​risque d’un réveil pour un change notamment), avec une organisation souple et adaptée aux rythmes de chacun… et donc des moyens ajustés, financés.

Comment proposer des services, des relais, des soutiens aux domiciles décalés le soir, la nuit ? Voir quelques pistes de réponses.
Comment aménager la chambre, les activités autour du coucher pour favoriser l’endormissement ?
Que faire la nuit en cas de réveil ?
En établissement, comment réorganiser les petits-déjeuner pour permettre aux lève-tôt de se restaurer sans souci ?
Comment organiser des veillées pour les couche-tard qui tardent à trouver le sommeil ?

Les professionnels du grand âge savent que la qualité du sommeil aura des répercussions sur la journée, sur la santé.

Agevillage vous propose leurs analyses, leurs expériences, leurs initiatives (comme le Noctambule, le bar de nuit) dans un livre blanc dédié au sommeil.

Voici le replay du webinaire Humanitude sur le sommeil ce 16 juin avec Rosette Marescotti, Sabine Soubielle, Annie de Vivie.

Partager cet article