Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Trouver son lieu de vie

Maisons de retraite privées ou publiques : quelles différences ?

Auteur Guillaume Vonthron

Temps de lecture 1 min

Date de publication 19/07/2021

0 commentaires

Quelles soient privées ou publiques, les maisons de retraites françaises ont été particulièrement touchées par la crise. Tandis que les résidents sont désormais massivement vaccinés et que l’obligation vaccinale a été décrétée pour ceux qui les accompagnent au quotidien, le gestionnaire d’Ehpad privés DomusVi a mené l’enquête pour connaître la perception des Français sur ces lieux d’accueil pour personnes âgées.

Les 8 000 maisons de retraites médicalisées en France sont regroupées en trois statuts distincts : public, associatif (privé à but non lucratif) et privé commercial.

Les différences entre public et privé ?

Une maison de retraite définie comme publique” dépend soit du secteur hospitalier, de la commune ou du département et placée sous l’autorité d’un centre d’action sociale, de l’assistance publique, d’un centre hospitalier ou d’un hôpital. 

Les maisons de retraite publiques sont habilitées à l’aide sociale à l’hébergement (ASH) et les tarifs proposés, fixés par le Conseil Départemental, sont en moyenne plus bas que ceux dans le privé. 

Dans les maisons de retraites privées, les tarifs, plus hétérogènes, sont contrôlés mais pas imposés. Les prix peuvent varier en fonction du nombre et de la qualité des prestations proposées.

Toutefois, privés comme publics, ces établissements ont pour missions communes d’accompagner des personnes en situation de vulnérabilité et de préserver leur autonomie par une prise en charge comprenant l’hébergement, la restauration, l’animation et le soin.

Quels regards sur les Ehpad après la crise ?

Égaux face à la pandémie, le regard porté par les Français sur ces établissements est lui quelque peu différent.

Une étude ELABE menée pour DomusVi en juin dernier sur 1 003 personnes, montre que les Ehpad privés ont une meilleure image que les établissements publics. 

En effet, 60 % ont une bonne image des Ehpad privés contre 52 % pour le public.

Réalisée après la troisième vague, cette enquête montre que les personnes interrogées conserve une meilleure représentation des maisons de retraite privées sur les champs de la qualité des soins médicaux, le confort des chambres, les activités et services proposés, l’entretien des établissements ou encore sur la qualité de la restauration.

Consulter l’enquête ELABE complète

Partager cet article