Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Comprendre les fragilités

Maladie de Parkinson : conseils et soutiens pour les aidants

Auteur Raphaëlle Murignieux

Temps de lecture 1 min

Date de publication 25/04/2022

0 commentaires

Pour clore ce mois consacré à la maladie de Parkinson, zoom sur le rôle de l’aidant et les soutiens qui lui sont destinés.

Pour échanger avec les médecins et ainsi permettre d’affiner le diagnostic, mais aussi aider face aux difficultés de leurs proches, les aidants ont un vrai rôle à jouer au quotidien.

« Mais attention, il ne faut pas que la vie tourne autour de la maladie, ce n’est bon ni pour le malade, ni pour le conjoint », assure le docteur Christine Brefel-Courbon, neurologue au CHU de Toulouse et membre du comité scientifique de France Parkinson.

Bien sûr, il faut entendre la gêne du malade, ses mouvements contrariés par exemple, et ne pas lui demander de faire plus vite.

« Il faut lui faciliter la vie, mais pas trop », résume la neurologue.

Un rôle qui reste malgré tout difficile à endosser. Pour aider les aidants, France Parkinson propose différentes sortes d’accompagnement : des temps d’information (conférences et visioconférences), du soutien psychologique individuel, des groupes de parole, des activités entre aidants, mais aussi un programme de formations, co-animées par un aidant ressource et un psychologue (programme A2PA).

Certaines de ces activités sont ouvertes à tous, d’autres demandes d’être adhérent de l’association.

Plus d’informations sur le site de France Parkinson

Partager cet article