Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Bien vieillir (prendre soin de soi)

Marches partagées, conférences, ateliers, prix… La Semaine bleue 2021, c’est parti !

Auteur Raphaëlle Murignieux

Temps de lecture 2 min

Date de publication 04/10/2021

0 commentaires

70 ans de mise en lumière du rôle des âgés dans la société

Après la journée internationale des personnes âgées le 1er octobre, ce lundi 4 marque le coup d’envoi de la 70ème édition de la Semaine bleue. Au programme, des centaines de manifestations partout en France sur le thème « Ensemble, bien dans son âge, bien dans son territoire ».

Marrainée par Laure Adler, cette édition 2021 met en lumière l’importance du lien social. A l’heure où l’isolement s’aggrave, après 18 mois de crise sanitaire, la Semaine bleue s’attache à « lutter contre l’isolement et son corollaire la relégation sociale ».

Mais aussi contre l’âgisme : « Plus qu’une commémoration, nous voulons que cet anniversaire marque un tournant décisif : celui d’une représentation positive de la vieillesse et du vieillissement », affirment les organisateurs de l’événement.

Dans cette optique, plus de 700 actions et marches sont organisées partout en France : conférences sur la prévention, marches partagées, ateliers sportifs ou culturels, manifestations intergénérationnelles…

Des événements à retrouver sur le site de la Semaine bleue.

Des initiatives partout en France

La Semaine bleue constitue aussi l’occasion de célébrer les initiatives programmées par les communes, les associations, les établissements, afin de valoriser l’âge dans la société.

Les lauréats 2021 :

  • Le centre intercommunal d’action sociale (CIAS) d’Alençon, qui a souhaité faire participer les résidents de ses Ehpad aux festivités et leur donner la parole ;
  • L’Espace Seniors de la ville des Mureaux, qui lance un concours d’écriture à destination des âgés dans le but de créer un livre collaboratif à destination des enfants ; 
  • Le Groupement de coopération sociale et médico-sociale (GCSMS) Paris, les Aînés d’Abord, qui porte le dispositif Paris en Compagnie, pour l’organisation d’une conférence ouverte à tous sur le thème « Comment valoriser la place de nos aînés sur leur territoire ? »;
  • Le CIAS de Grand lac (qui rassemble 28 communes autour du lac du Bourget), pour l’opération les P’tites carte. Depuis janvier 2021, les élèves de l’IME, âgés de 11 à 18 ans et en situation de handicap, conçoivent des cartes d’anniversaire personnalisées pour les ainés accompagnés par le service, faisant ainsi naître une correspondance intergénérationnelle ; 
  • Le centre communal d’action sociale (CCAS) de Marennes pour son projet artistique, participatif et intergénérationnel Lumières intemporelles, autour du yarn bombing, de la photographie et de la peinture ; 
  • Le CCAS d’Escaudœuvre, là aussi pour un projet artistique et intergénérationnel organisé mercredi 6 octobre avec les centres de loisirs et les personnes âgées de la ville.

Prix Chronos : huit ouvrages récompensés

L’occasion, aussi, de remettre le prix Chronos à des livres jeunesse sur le sujet du vieillissement. Rodrigo et les petits papiers, de Heyna Bé et Eric Puybaret, a ainsi reçu le prix Chronos Cnav Solidarité 2021. Un conte sur la transmission et le temps qui passe, plein de poésie.

Les autres ouvrages primés : 

  • Un nouveau printemps pour Pépé Ours, Elodie Balandras, Didier jeunesse, 2020 (catégorie maternelle/​CP) ;
  • Le parfum des grandes vacances, Thibault Prugne, Editions Margot, 2019 (catégorie CE1/CE2) ;
  • Les mamies attaquent, Claire Renaud, Maureen Poignonec, Editions Sarbacane, 2019 (catégorie CM1/CM2) ;
  • La société des pépés à adopter, Emilie Chazerand, Editions Sarbacane, 2019 (catégorie 6eme/​5eme) ;
  • Deux fleurs en hiver, Delphine Pessin, Didier jeunesse, 2020 (catégorie 4eme/​3eme) ;
  • Yiddish Tango, Mylène Mouton, Editions Gulf Stream 2019 (catégorie lycéens/​20 ans et plus) ; 
  • Vieux Jules, Heyna Bé, Rébecca Galera, Editions Cépages, 2019 (prix Chronos Alzheimer).
Partager cet article