Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Etre aidant, être aidé

Rentrée : ce qui change au mois de septembre

Auteur Raphaëlle Murignieux

Temps de lecture 1 min

Date de publication 29/08/2022

0 commentaires

Pensions de retraite, allocation de solidarité aux personnes âgées, allocation journalière du proche aidant, carburant, loyers… le point sur tout ce qui change en septembre.

+ 4 % pour les retraites…

Mesure de compensation de l’inflation, l’augmentation des pensions de retraite de 4 % s’applique sur les pensions de retraite du mois d’août, versées en septembre. Une mesure rétroactive à compter du 1er juillet : le complément de pension de juillet sera également versé en septembre.

La mesure, issue de la loi du 16 août 2022 portant mesures d’urgence pour la protection du pouvoir d’achat, concerne les retraités du secteur privé, de la Fonction publique, des régimes spéciaux et des indépendants.

… l’allocation de solidarité aux personnes âgées…

L’allocation de solidarité aux personnes âgées (Aspa) bénéficie elle aussi de cette revalorisation de 4 % avec effet rétroactif au 1er juillet et versement du complément en septembre.

L’aide se monte donc désormais à 953,45 euros maximum par mois pour une personne seule et 1 480,24 euros pour un couple.

… et l’allocation journalière du proche aidant

Également en vertu de la loi du 16 août 2022, l’allocation journalière du proche aidant (AJPA) augmente de 4 % et passe à 60,93 euros/​jour et 30,47 euros pour une demi-journée, contre 58,59 et 29,30 euros auparavant. Là encore, la hausse est rétroactive.

Carburant : la remise passe à 30 centimes

La remise sur le prix des carburants passe de 18 à 30 centimes ce 1er septembre, et ce jusqu’au 31 octobre. Elle redescendra à 10 centimes au 1er novembre, et devrait être supprimée le 31 décembre.

Statu quo pour le gaz

Le gel des tarifs réglementés du gaz est prolongé. Les tarifs en vigueur au mois d’octobre 2021 continueront donc d’être appliqués aux clients d’Engie jusqu’au 31 décembre.

Loyers bloqués pour les passoires thermiques

La loi de lutte contre le dérèglement climatique du 22 août 2021 instaure le gel des loyers des « passoires thermiques », à compter du 24 août 2022.

La mesure porte sur les logements dont le diagnostic de performance énergétique (DPE) est classé F ou G, qu’ils soient loués vides ou meublés. Aucune hausse de loyer ne pourra être appliquée, sauf si des travaux débouchant sur un meilleur DPE sont effectués.

Partager cet article