Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Bien vieillir (prendre soin de soi)

Saint-Valentin : célébrer l’amour et la sexualité à tout âge

Auteur Raphaëlle Murignieux

Temps de lecture 2 min

Date de publication 08/02/2021

0 commentaires

Longtemps tabous, l’amour et la sexualité au grand âge commencent à se dévoiler, à se dire. Comment s’aime-t-on au grand âge ? Comment le vieillissement influence-t-il notre façon d’aimer ? Regards croisés.

« Bien vieillir ce n’est pas un concours de durée, c’est avoir du respect, de l’amour et de la liberté »


« Les besoins affectifs, la sexualité ne disparaissent pas en vieillissant ».

Ces slogans, et bien d’autres, ont été écrits par les adhérents de Greypride. Ils composent la nouvelle campagne de l’association des seniors LGBT, visant à « donner un coup de pied dans les idées reçues », à bousculer les clichés.

Car l’orientation sexuelle ne disparaît pas avec l’âge, de même que le désir et l’envie d’aimer, rappellent les messages des adhérents.

Un point de vue partagé par les auteurs du livre L’amour chez les seniors, publié en 2020 chez Chronique Sociale.

Psychiatres et psychologues y explorent les caractéristiques de l’amour au grand âge, à l’heure où la « pression hormonale » de l’adolescence ne joue plus sur le besoin d’amour partagé.

Ils se sont penchés sur « la question fondamentale de l’amour, mais aussi sur ce qu’il en est dans l’épreuve de vérité cruciale, constituée par l’avancée en âge avec la mort qui se profile ».

L’amour au grand âge est forcément différent des amours de jeunesse, ne serait-ce que par la transformation des corps. Des limites qui ouvrent selon le psychologue Yves Clercq « potentiellement la psyché de nouvelles voies dans la relation à soi et à l’autre ».

Et n’empêchent pas de mener une vie sexuelle satisfaisante : selon un sondage mené par le site Terre des seniors, le vieillissement du corps de l’autre n’a aucun impact sur la sexualité de 64,5 % des répondants.

Ce qui peut transformer le lien conjugal, en revanche, c’est lorsque l’un des membres du couple devient l’aidant de son conjoint. Vieillir seul face à l’autre, ne pas vieillir au même rythme changent forcément la relation, la dynamique de couple.

Les liens d’avant, l’intimité peuvent tout autant faciliter que rendre compliquée la relation d’aide, quand il s’agit de faire la toilette de son conjoint par exemple, témoignent des couples âgés interrogés sur le sujet.

Des couples de plus en plus nombreux, allongement de la vie oblige. 

En couple ou non, l’amour, le désir se poursuivent tout au long de la vie, évoluant au gré des ans qui passent. Les amours adolescentes diffèrent des amours adultes et des amours de vieillesse. Mais une chose est sûre : elles peuvent durer jusqu’au bout de la vie !

Partager cet article