Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Bien vieillir (prendre soin de soi)

Santé : comment bien se couvrir ?

Auteur Rédaction

Temps de lecture 3 min

Date de publication 16/01/2023

0 commentaires

En France, l’assurance maladie prend en charge une partie des frais médicaux et d’hospitalisation de toutes les personnes qui résident en France et possèdent un numéro de sécurité sociale. Mais en cas d’accident ou de frais particulièrement élevés, la somme remboursée sera minime et il faudra payer de votre poche un montant très important. Pour éviter ce type de coup dur, souscrire à une assurance santé est la solution.

Qu’est-ce qu’une assurance santé ?

En France, lors d’une dépense de santé — chez un médecin, dans un laboratoire, pour des médicaments à la pharmacie, dans le cadre d’une hospitalisation, etc. —, l’assurance maladie prend toujours en charge une partie des frais. Pour certains, elle couvre même la plus grosse partie de la somme. C’est notamment le cas lors d’une consultation chez le généraliste : si vous allez chez un médecin conventionné secteur 1, celle-ci vous coûtera 25 euros, mais 70 % seront directement remboursés par l’assurance maladie, soit près de 17 euros. En revanche, pour d’autres types de soins, la part prise en charge par l’assurance maladie est largement inférieure, voire nulle. C’est par exemple le cas lors d’une hospitalisation, de consultations chez certains spécialistes ou qui s’apparentent à de la médecine douce comme dans le cas d’une psychothérapie. C’est là que l’assurance santé s’avère particulièrement intéressante : elle prend en charge le ticket modérateur à un niveau plus ou moins élevé selon votre contrat d’assurance.

Quels sont les frais de santé que ne rembourse pas du tout l’assurance maladie ?

Tous les soins non primaires ne sont pas pris en charge par l’assurance maladie. Parmi ces soins, on peut citer tous les soins liés à l’esthétique : implants dentaires, chirurgie réfractive, orthodontie, parodontologie, chirurgie esthétique, etc. Les frais liés au confort sont également à la charge du patient : si, lors d’un séjour à l’hôpital, vous souhaitez disposer d’une chambre individuelle qui soit dotée de certains éléments de confort tels qu’un téléviseur ou un lit pour faire dormir un proche, ces suppléments ne vous seront pas remboursés. Même chose pour certains vaccins prescrits seulement dans le cadre de voyages à l’étranger, pour les dépassements d’honoraires de tous les types de médecins ou encore pour la catégorie des médecines douces. Afin d’avoir l’esprit tranquille et de pouvoir être soigné au mieux, souscrire à une assurance santé est la meilleure solution pour disposer de tous ces soins sans se ruiner.

Est-ce obligatoire de souscrire à une assurance santé en plus de la sécurité sociale ?

Alors que dans un certain nombre de pays l’assurance santé n’est pas négociable dans la mesure où l’État ne rembourse rien en matière de frais de santé, en France cette souscription est optionnelle, quoique fortement conseillée. En effet, elle permet d’éviter des problèmes de surendettement en cas d’accident grave ou de frais particulièrement onéreux liés à la prise en charge d’une maladie ou à une hospitalisation importante par exemple. Signe qu’elle est un complément essentiel à la sécurité sociale, les employeurs ont l’obligation de proposer une assurance santé à leurs salariés et de prendre en charge une part plus ou moins importante de cette assurance. Afin de convenir au plus grand nombre, une majorité d’organismes proposent aujourd’hui un panel de contrats avec des garanties plus ou moins larges, voire des contrats sur-mesure. Il est par ailleurs légalement possible de changer de contrat d’assurance santé d’une année sur l’autre, ou dans des cas particuliers (changement de situation personnelle, changement de travail, déménagement à l’étranger, passage dans une nouvelle catégorie d’âge, etc.).

Trouver le contrat d’assurance santé le plus adapté à sa situation

Il existe autant de contrats d’assurance santé que de situations personnelles. Ainsi, afin de choisir celui qu’il vous faut, commencez par définir vos besoins : l’assurance sera-t-elle seulement pour vous ou étendue à d’autres bénéficiaires (conjointe(e), enfants, etc.) ? Arrivez-vous à un âge où vos dépenses de santé prennent davantage de place qu’auparavant ? Portez-vous des lunettes ou avez-vous des problèmes dentaires récurrents ? Suivez-vous une psychothérapie ou avez-vous besoin de vous rendre régulièrement chez l’ostéopathe pour des raisons de santé ? Etc. Une fois vos besoins définis, vous pouvez comparer les différentes offres disponibles sur le marché et faire des demandes de devis auprès des assurances santé qui vous semblent les plus intéressantes. Il vous sera ensuite facile de faire une demande d’adhésion auprès de celle qui vous convient le mieux.

Partager cet article