Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Bien vieillir (prendre soin de soi)

Santé : que faire face aux troubles du sommeil, exacerbés par la crise sanitaire ?

Auteur Raphaëlle Murignieux

Temps de lecture 2 min

Date de publication 29/11/2021

0 commentaires

6 à 7 Français sur 10 touchés par des problèmes de sommeil

Depuis plus de 20 mois, la crise sanitaire fait peser un lourd tribut sur notre sommeil, avec selon les périodes 6 à 7 Français sur 10 déclarant des troubles, contre 1 sur 2 avant le début de la pandémie. Des troubles néfastes pour notre santé physique comme mentale. Outil et lieux ressources pour faire face aux problèmes de sommeil.

« La crise covid a eu un impact colossal sur le sommeil », constate le Dr Pierre-Alexis Geoffroy, psychiatre à l’hôpital Bichat (Paris), à l’occasion du Congrès du sommeil 2021

« L’enquête du réseau Morphée a montré une diminution de la qualité du sommeil, une augmentation de sa durée, un décalage des horaires vers le soir avec des levers également plus tardifs ainsi qu’une augmentation de l’irrégularité des horaires et une moindre exposition à la lumière du jour. À ces changements délétères pour le sommeil s’ajoutait la possibilité que les difficultés perdurent post confinement, compte tenu des horaires décalés » ajoute le docteur Sylvie Royant-Parola, psychiatre et médecin spécialiste du sommeil.

L’impact de la crise sur le sommeil a été majoré pour les personnes vivant seules, en particulier les personnes âgées.

Or une mauvaise qualité de sommeil a des conséquences sur la santé en général. Des liens forts sont établis entre sommeil et obésité, maladies cardiovasculaires ou respiratoires, troubles cognitifs… sans oublier la santé mentale, intimement liée au sommeil.

Stress, anxiété et dépression en sont en effet indissociables : mal dormir entraîne des troubles de l’humeur, mais l’insomnie est aussi un symptôme très fréquent d’un état mental dégradé.

Alors, comment faire face aux troubles du sommeil ? D’abord, en parler. A son médecin généraliste, ou en prenant contact avec une structure spécialisée, comme le réseau Morphée, réseau de santé consacré à la prise en charge des troubles chroniques du sommeil ; ou un centre du sommeil.

Gros plan sur les centres du sommeil

Il en existe une cinquantaine en France, homologués par la Société française de recherche et de médecine du sommeil (SFRMS).

Ils ont pour but de diagnostiquer et de traiter les troubles du sommeil, quelle que soit leur nature : « insomnies, troubles respiratoires du sommeil, hypersomnolences d’origine centrale, troubles du rythme veille-sommeil, parasomnies et mouvements anormaux liés au sommeil, maladies et troubles neurologiques associés au sommeil, troubles du sommeil en rapport avec l’utilisation de substances… » explique la professeure Marie-Pia d’Ortho, responsable du centre du sommeil de l’hôpital Bichat.

Vous pouvez les contacter directement, ou en parler avec votre médecin traitant qui saura vous orienter vers une structure adaptée.

Trouver un centre du sommeil

Préserver son sommeil pour prendre soin de sa santé

Pour limiter les problèmes de sommeil et prendre de bonnes habitudes, l’équipe du professeur Pierre Philip, responsable de la clinique du sommeil du CHU de Bordeaux a développé l’application Kanopée.

Une fois téléchargée, l’utilisateur répond à une série de questions visant à évaluer les troubles, puis reçoit des conseils personnalisés afin de les améliorer.

Gratuite, simple à utiliser, elle a déjà été adoptée par 21 000 personnes. Kanopée est disponible sur l’Apple store et le Google store.

Partager cet article