Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Vivre chez soi

Un éclairage adapté pour rendre son logement plus sûr

Auteur Raphaëlle Murignieux

Temps de lecture 1 min

Date de publication 19/04/2022

0 commentaires

Parmi les gestes simples qui permettent de rendre son logement plus agréable et plus sûr, le choix de l’éclairage n’est pas à négliger. Conseils pièce par pièce.

Des troubles visuels surviennent fréquemment avec l’âge. Modifier les sources et les systèmes d’éclairage permettent de compenser en partie la baisse de l’acuité visuelle, et ainsi d’accomplir plus facilement les gestes du quotidien : déplacements, lecture, cuisine…

Selon l’Association française de l’éclairage (AFE), « l’augmentation de la lumière (une fois et demie, voire 2 fois plus qu’un adulte jeune) et l’optimisation de son orientation permettent d’améliorer la prise d’informations extérieures », comme la perception des obstacles.

Un mauvais éclairage et une vue qui baisse sont la cause de beaucoup d’accidents, confirme la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie. Revoir son éclairage constitue alors un premier pas pour mieux vivre chez soi quand on avance en âge, avec une configuration adaptée à l’usage de chaque pièce de la maison, explique l’AFE.

Dans la cuisine
  • Choisir un plafonnier avec une intensité importante pour un éclairage général suffisant
  • Ajouter des spots pour les plans de travail, avec une température de couleur proche de la lumière du jour (entre 5000 et 6500 kelvins).
Dans le salon
  • Prévoir un éclairage général important (plafonnier, suspension) complété de lampes directionnelles (avec un bras articulé par exemple) pour la lecture.
  • Selon l’activité (lecture, télévision, détente…), les besoins en lumière sont différents : il existe des systèmes permettant de varier l’intensité de la lumière, comme les éclairages connectés.
Dans la salle de bain
  • Pour se raser, se maquiller, il est possible d’installer des spots « lumière du jour » au-dessus du miroir, en plus de l’éclairage général. 
Dans la chambre
  • En plus d’un éclairage direct (plafonnier) ou indirect (appliques), vous pouvez poser des bandes lumineuses ou un système de faible intensité à détection de mouvement pour sécuriser les levers nocturnes.
Dans le couloir
  • Toujours dans une optique de sécurité, des bandes lumineuses de faible intensité viendront guider les habitants de la maison s’ils se lèvent la nuit.
  • Et pour pouvoir allumer à tout moment, prévoir un système de va-et-vient à chaque extrémité du couloir, à faire poser par un électricien, ou un système à détection de mouvement qui ne nécessitera pas de travaux importants.
Partager cet article