Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Comprendre les fragilités

Une nouvelle carte d’alerte pour les malades à corps de Lewy

Auteur Raphaëlle Murignieux

Temps de lecture 2 min

Date de publication 30/05/2022

0 commentaires

Encore mal connue, la maladie à corps de Lewy nécessite d’être particulièrement prudent : certains médicaments peuvent causer des effets secondaires graves chez les malades. Afin d’alerter les soignants amenés à prendre en charge des malades dans un contexte d’urgence, l’association des aidants et malades à corps de Lewy (A2MCL) propose une carte d’alerte, tout juste mise à jour.

Parmi les symptômes de la maladie, des troubles du comportement et de l’humeur peuvent survenir : dépression, apathie, agitation, anxiété, état de paranoïa ou parfois même délire, indique l’A2MCL.

Si certains antidépresseurs sont efficaces, l’association rappelle qu’il convient d’être particulièrement prudent avec les anxiolytiques, et notamment les benzodiazépines. Elles peuvent en effet « provoquer brutalement une perte cognitive, des hallucinations, rendre paradoxalement plus anxieux avec un sommeil encore plus agité, et favoriser de nombreuses chutes ».

Les neuroleptiques, surtout de première génération, sont quant à eux à bannir. Ils peuvent causer des effets secondaires dangereux, et augmenter le risque de confusion, de chute ou de décès, insiste l’association.

La carte d’alerte médicale que l’A2MCL propose aux malades a donc pour but de communiquer ces informations aux soignants, mais aussi de leur donner des indications sur la conduite à tenir en cas de troubles psychotiques. Les malades ou leurs aidants peuvent la télécharger et la remplir afin que les personnes malades puissent la garder sur elles en permanence.

Elle a été élaborée avec le professeur Frédéric Blanc, président du comité scientifique de l’association et neurologue au CHU de Strasbourg.

Télécharger la carte d’alerte médicale pour les malades à corps de Lewy

Une initiative qui fait écho à d’autres, portées par France Parkinson ou encore l’Association française des aidants.

Le but est là encore d’alerter les secours sur les spécificités liées à la situation du porteur.

Pour les malades de Parkinson, les traitements doivent être pris à heures fixes. La carte médicale Parkinson a donc pour vocation :

  • de se signaler en tant que malade de Parkinson,
  • de donner les contacts des proches et du médecin,
  • d’indiquer quels traitements prend le porteur, depuis quand et à quels horaires.

Télécharger la carte médicale Parkinson

La carte d’urgence de l’aidant, développée par Pro BTP avec l’Association française des aidants a quant à elle pour objectif de prévenir le secours de l’existence d’une personne aidée, auprès de qui il faudra prendre le relais.

Elle peut être demandée par tous les aidants, qu’ils soient adhérents ou non à Pro BTP.

En savoir plus sur la carte d’urgence de l’aidant

Partager cet article