Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Comprendre les fragilités

Vaccin AstraZeneca : 1,7 million de nouveaux rendez-vous doivent ouvrir dans les prochaines semaines

Auteur Raphaëlle Murignieux

Temps de lecture 2 min

Date de publication 08/02/2021

2 commentaires
Twitter-Olivier Véran

Alors qu’un troisième vaccin contre le covid-19 commence à être utilisé en France, le point sur la campagne de vaccination et ses évolutions.

Depuis samedi 6 février, le vaccin fabriqué par le laboratoire AstraZeneca commence à être distribué en France.

A la différence des deux autres vaccins autorisés, le Pfizer BioNTech et le Moderna qui reposent sur la technologie de l’ARN messager, l’AstraZeneca est un virus à adénovirus recombinant, ce qui le rend plus facile à conserver. Il doit en effet être conservé au réfrigérateur entre 2 – 8°C, et peut une fois ouvert être conservé 6 heures à température ambiante (à moins de 30°C) ou 48 heures au réfrigérateur entre 2°C et 8°C.

Son efficacité n’est en revanche pas concluante chez les personnes âgées. Aussi, il servira à vacciner des personnes de moins de 65 ans, à commencer par les professionnels des secteurs sanitaire et médicosocial, notamment ceux qui travaillent en Ehpad ou dans des services d’aide à domicile.

Du fait de sa conservation plus simple, il pourra être administré par les médecins de ville et les pharmaciens d’officine, à l’instar du vaccin contre la grippe.

Il faudra cependant attendre quelques semaines pour que la vaccination en pharmacie se déploie, les premières doses étant pour l’instant livrées aux centres hospitaliers.

Vers une ouverture de la vaccination au plus de 50 ans

La vaccination pourra alors être ouverte aux personnes âgées de 50 à 64 ans, en commençant par celles qui présentent des comorbidités. Un élargissement de la campagne qui répond en partie au souhait des aidants de pouvoir se faire vacciner en même temps que leur proche âgé.

« La date exacte d’ouverture de la vaccination à ces personnes sera communiquée très prochainement, en fonction des doses disponibles », précise le ministère de la Santé.

Quid de la vaccination des plus de 75 ans ?

Les personnes âgées de plus de 75 ans qui vivent chez elles peuvent toujours se faire vacciner dans l’un des centres ouverts en janvier… si tant est qu’elles réussissent à décrocher un rendez-vous. 

Les problèmes logistiques continuent et rendent difficile l’accès au vaccin pour les personnes concernées, surtout si elles ne sont pas à l’aise avec internet.

Le ministère de la Santé promet cependant l’ouverture « de nouveaux créneaux d’inscription pour la vaccination, à hauteur de près de 1,7 million de nouveaux rendez-vous sur la deuxième quinzaine de février et le mois de mars », et ce sur l’ensemble du territoire.

Reste donc à s’armer de patience, à profiter si nécessaire de ce délai pour poser ses questions à son médecin traitant avant de pouvoir rejoindre les rangs des 1,8 million de Français ayant reçu au moins la première dose, dont le ministre de la Santé Olivier Véran.

Partager cet article

Raphaëlle Murignieux

Bonjour,
Pour l'instant, seuls les vaccins Pfizer et Moderna sont approuvés pour les plus de 75 ans. Quant aux variants, la situation évolue tellement vite qu'il est difficile de vous donner une réponse qui ne sera pas périmée demain... A ce jour (23/02/21) il semble que les variants brésilien et sud-africain réduisent l'efficacité des vaccins, mais pas le variant anglais. Mais encore une fois, la situation évolue très vite...

Baliteau

L'article est utile, mais il nous faudrait des informations les plus actualisées possibles, à savoir: Pour le personnes de 75 ans et plus, qu'elle serait le vaccin la plus approprié pour faire face à la mutation du SARS COV 2 en variant Anglais par exemple ?
Merci de bien vouloir tenir compte de ce souci, car à quoi servirait-il de se faire vacciner avec un vaccin inopérant au Variant Anglais ?
Très cordialement.
Philippe B