Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Comprendre les fragilités

Vaccination contre le covid-19 : outils et solutions pour les seniors et les aidants

Auteur Raphaëlle Murignieux

Temps de lecture 2 min

Date de publication 25/01/2021

0 commentaires

Même si les chiffres augmentent, seuls 56 % des Français ont l’intention de se faire vacciner contre le covid-19 (contre 40 % en décembre). Alors que la vaccination est désormais ouverte aux 75 ans et plus, outils et solutions pour ouvrir le dialogue avec un proche concerné.

S’ils ne souhaitent pas se faire vacciner, les Français ne sont pas tous anti-vaccination pour autant, analyse Étienne Mercier, directeur du pôle Opinion et santé chez Ipsos, dans les colonnes d’Ouest-France.

Le vaccin a été développé vite, beaucoup d’approximations et de fakenews circulent, et la médiatisation des effets indésirables n’aide pas. Après une quinzaine d’effets indésirables graves au 15 janvier, 9 résidents d’Ehpad sont en effet décédés après avoir reçu la première injection.

Des personnes « qui présentaient toutes des maladies chroniques et des traitements lourds », souligne l’Agence nationale de sécurité du médicament, en charge de la surveillance de la campagne, qui poursuit : « Au regard des éléments dont nous disposons à ce jour, rien ne permet de conclure que ces décès sont liés à la vaccination ».

Pour aider les aidants à évoquer le sujet avec un proche âgé, en perte d’autonomie, mais aussi d’être sûr de respecter sa volonté, quelle qu’elle soit, l’Union nationale des associations familiale propose une fiche d’information complète.

Elle rappelle les droits et les devoirs de chacun en matière d’information, mais aussi de prise de décision, selon que le proche est apte ou non à consentir, et que l’aidant exerce ou non une mission de protection judiciaire.

Une fiche conseil très claire pour le respect de la volonté de tous.

Des solutions pour aller se faire vacciner

Pas toujours facile, quand on est âgé, de se rendre dans l’un des centres de vaccination (voir leurs adresses), surtout à la campagne.

Mais différents dispositifs peuvent aider. Ainsi, dans les Alpes-Maritimes, des équipes mobiles se rendent dans les petites communes, en camion, afin de vacciner les habitants éloignés des centres (informations au 0 805 016 666).

D’autres départements, comme le Calvados, le Limousin, l’Aude ou l’Aveyron mettent en place des systèmes similaires. Renseignements auprès des mairies, des conseils départementaux ou des Clics (points infos seniors).

Il est aussi possible de se faire accompagner au centre de vaccination par une aide à domicile. Une prestation qui bien sûr sera facturée.

À noter : le réseau Générale des services, qui compte plus de 70 agences en France, propose 10 000 prestations « Vaccin tranquille » à destination des 75 ans et plus, avec une facture réduite de moitié.

Il comprend la prise de rendez-vous, le trajet jusqu’au centre de vaccination, une aide sur place si besoin pour accomplir les formalités, l’attente puis le retour à domicile.

Ainsi, un accompagnement facturé habituellement, par exemple, 40 euros n’en coûtera que 20 au client, avant crédit d’impôt « service à la personne » de 50 % : le candidat à la vaccination n’aura donc que 10 euros à débourser.

Partager cet article