Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Bien vieillir (prendre soin de soi)

Vaccination, pass sanitaire... comment protéger son entourage face au rebond épidémique ?

Auteur Guillaume Vonthron

Temps de lecture 2 min

Date de publication 19/07/2021

0 commentaires

Cinq fois plus de nouveaux cas de covid-19 d'ici au 1er août. Compte tenu de la propagation du variant Delta, les dernières projections de Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC) prévoient une hausse importante des contaminations en Europe. Face à cette menace, le pass sanitaire a été étendu et la vaccination est devenue obligatoire pour les professionnels en contact avec les personnes les plus à risque.

Environ 15% des plus de 75 ans ne sont toujours pas vaccinés en France. Souvent isolés, parfois réticents, si la vaccination des plus fragiles face au covid 19 doit encore progresser, elle est aussi essentielle pour ceux qui les entourent. 

Ainsi, les professionnels et bénévoles intervenant dans les hôpitaux, les cliniques, les établissements pour personnes en situation de handicap, les maisons de retraite, ont été invité par le Président de la République à se faire vacciner avant le 15 septembre.

Le pass sanitaire instauré dans les Ehpad

Outre l’obligation vaccinale pour certaines populations, Emmanuel Macron a annoncé le 12 juillet dernier, que le pass sanitaire s’appliquera désormais dans les maisons de retraite dès le début du mois d’août.

Un test PCR négatif de moins de 48h ou un schéma vaccinal complet (2 injections plus 14 jours) sera donc nécessaire dans les prochaines semaines pour pouvoir rendre visite à un proche résidant en Ehpad. 

Par ailleurs, les tests PCR et antigéniques deviendront payant à partir de l’automne prochain, sauf ceux prescrits sur ordonnance.

Se faire vacciner pendant les vacances

Si la vaccination contre le covid-19 constitue une solution pour réduire efficacement les risques de contamination, elle permet aussi de réduire la charge virale chez les personnes infectées. 

La seule vaccination des publics les plus à risques face au virus ne constitue pas un rempart infaillible et, afin de protéger un proche en situation de vulnérabilité plus efficacement, il est conseillé à l’entourage de se faire vacciner.

Une contamination par une personne non vaccinée expose les plus fragiles, même vaccinés, à des risques plus importants de développer une forme grave du covid. 

Dans cette optique de réduire les chaînes de contamination et de protéger les populations à risque, la Croix-Rouge française a annoncé le renforcement cet été de ses dispositifs de sensibilisation afin de convaincre les plus réfractaires à se faire vacciner. 

Le gouvernement à de son côté annoncé la livraison de doses supplémentaires cet été, notamment sur les lieux de vacances. 

On va renforcer la dotation en vaccins des centres qui se trouvent sur des lieux très fortement touristiques pour que des Français qui n’auront pas encore été vaccinés, qui se rendent en vacances, puissent se faire vacciner s’ils le souhaitent”, a ainsi indiqué Gabriel Attal, porte-parole du gouvernement.

Partager cet article