Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Bien vieillir (prendre soin de soi)

A lire : Vieillir comme le bon vin - Pour une vieillesse effervescente ou pétillante

Auteur Guillaume Vonthron

Temps de lecture 2 min

Date de publication 06/09/2021

0 commentaires

Michel Billé et Didier Martz appellent à partager, savourer, déguster sa vieillesse

Pourquoi le vieillissement est une chance pour le vin et une “malédiction” pour les humains ? A cette question le sociologue Michel Billé et le philosophe Didier Martz apportent des réponses qui tordent le cou aux perceptions habituelles liées à la vieillesse et invite à boire la vie jusqu’au bout. La vie est à consommer sans modération !

Et si l’on s’autorisait, pour une fois, à partager un verre de vin au moment où, normalement, les bonnes manières nous l’interdisent… Un petit, les uns préféreront blanc, d’autres rosé, d’autres rouge bien sûr, et d’autres encore sec, moelleux, doux pétillant, qu’importe ; au moment où nous tentons de réfléchir à la vieillesse, à ce qu’elle apporte ou retire, à ce qu’elle permet ou interdit, un petit verre ne peut pas faire de mal…

Réflexion sur ce que nous vivons en vieillissant et faisons vivre parfois à celles et ceux qui vieillissent”, Vieillir comme le bon vin file l’analogie pour inciter à penser l’avancée en âge comme une bonification continue”.

In vino veritas ?

Si la vérité est dans le vin, tentons d’aller y saisir ce qu’il nous dit ! Tentons de saisir de quoi il nous parle en particulier quand, vieillissant, il nous parle du rapport au temps et au monde qui se modifie avec les années…

Prétexte à un manifeste anti-âgisme, la métaphore du vin sert les deux auteurs dans leur volonté de démontrer qu’une vieillesse épanouie se construit, nécessite un environnement adapté. 

Le sociologue et le philosophe nous invite à dépasser un modèle de vie où il ne suffirait plus seulement de vivre, mais d’exister, de continuer à se projeter, comme le bon vin, vers le meilleur, avec un plaisir de vivre (malgré diverses incapacités, pouvant confiner à un degré de dépendance)”.

De l’accompagnement du grand âge aux perceptions et idées reçues sur la vieillesse, Michel Billé et Didier Martz s’interrogent sur les changements à apporter dans notre société. 

Grandir et vieillir, tout comme le bon vin, nécessitent un travail psychique de maturation, un travail certes rendu plus compliqué dans notre société actuelle et ses valeurs clivantes”.

Vieillir comme le bon vin invite le lecteur à faire ce travail de maturation et à rassembler tous les éléments qui concourent à la réussite du vin pour réussir la vie, une vie minérale, florale, une vie savoureuse, autant que faire se peut”.

Vieillir comme le bon vin — Pour une vieillesse effervescente ou pétillante
De Michel Billé et Didier Martz
Aux éditions Erès
160 pages — 13 €

Partager cet article