Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Bien vieillir (prendre soin de soi)

Vieillir debout "à l'insu de son plein gré" !

Auteur Annie De Vivie

Temps de lecture 1 min

Date de publication 18/10/2021

0 commentaires

Avancer en âge avec optimisme, prévenir les fragilités, les handicaps, les déficiences liées à l’âge, à l’insu de son plein gré” : quelle joie de découvrir ce tiers-lieu de Thonon-les-Bains au nom évocateur, De fond en comble”.

S’entraîner comme Bruce Lee, cuisiner comme Jean-Pierre Coffe ou participer à un escape game sur l’aménagement du domicile… rien de mieux que l’humour, le second degré, pour avancer.

L’idée est d’activer des actions de prévention l’air de rien, peut-être même jusqu’aux vaccins contre la grippe et la covid, contre cette maladie silencieuse qu’est l’ostéoporose et ses risques de fractures.

A l’insu de son plein gré : financer des logements regroupés, des domiciles collectifs, des habitats inclusifs avec cette aide à la vie partagée pouvant aller jusqu’à 10 000 euros par an et par habitant pour financer les professionnels chargés de faire fonctionner ces lieux de vie.

Avec confiance dans la vie, visible et invisible comme nous y invite Marie de Hennezel dans son dernier ouvrage*. 

Avec légèreté et détermination : favoriser la parole des vieux, des très vieux, même très malades et faire vivre ces Conseils de la Vie Sociale (CVS) obligatoires dans tous les établissements et services médico-sociaux. Nous les invitons à s’inscrire à notre colloque annuel sur les approches non-médicamenteuses sur le thème du temps : Vous avez l’heure, nous avons le temps… L’occasion de remettre huit nouveaux labels Humanitude et dédicacer mon nouveau livre sur ces pionniers : Vieillir debout : ils relèvent le défi.

Vieillir debout… A l’insu de son plein gré !

*Vivre avec l’invisible de Marie de Hennezel aux éditions Robert Laffont/​Versilio :“Rêves, intuitions, anges gardiens… Notre relation à l’invisible est essentielle.
Partager cet article
Tags