Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Bien vieillir (prendre soin de soi)

Vieux et heureux : contre-intuitif mais vrai !

Auteur Annie De Vivie

Temps de lecture 2 min

Date de publication 07/11/2022

1 commentaires

Merci à la Fabrique Spinoza d’avoir mené cette grande étude au titre évocateur : Vieillir heureux.

Vieux et heureux : au regard de notre âgisme sociétal, cette donnée est vraiment contre-intuitive. Ainsi, 78 % des Français redoutent de vieillir (IPSOS, 2019) contre 8 % des plus de 60 ans.

Sachant que 8 personnes de plus de 85 ans sur 10 ne vivent pas de situation majeure de perte d’autonomie, rappelle la Fabrique Spinoza. 

Et si le besoin d’aide grandit, si le recours à un établissement spécialisé arrive, nous devrions être en mesure de proposer un prendre soin adapté, de qualité. 

Nous savons aller sur la Lune, pourquoi ne serions-nous pas capables d’aider à vieillir debout, malgré tout, partout, jusqu’au bout ?

Nous devrions être en capacité de prendre soin des autres sans nous épuiser comme le recommande la psychologue Annick Taquet-Assoignons.

A nous de nous saisir des opportunités comme cette future plateforme européenne Ad@Home qui va proposer des modules de formations aux proches aidants parmi lesquelles une initiation à l’Humanitude. 

Venez justement fêter avec nous les labellisés Humanitude 2022 ce 8 novembre à 18h à la Cité des Sciences à Paris. Merci France Info d’avoir mis en lumière ce week-end le Label Humanitude et le premier service polyvalent d’aide et de soin à domicile labellisé.

L’occasion de découvrir ces Ehpad, ces services à domicile qui ont changé leur prendre soin, renforcé les compétences de leurs équipes pour répondre aux exigences du label, aux 500 critères qui objectivent les 5 principes de l’Humanitude. Un label exigeant, outillé, motivant, plus costaud que le dernier palmarès des maisons de retraite de l’Obs, même si l’Ehpad labellisé de Nice (La Croix-rouge russe) arrive 2eme au niveau national.

Des équipes d’Ehpad heureuses, des professionnels de santé heureux, des proches aidants heureux, des vieux heureux ?

C’est possible mais pour que cela se généralise, se pérennise, notre pays ne pourra faire l’économie d’investissements rentables pour relever le défi démographique.

Des investissements qui mobilisent les individus, les territoires, la solidarité nationale. Vers une loi grand âge heureuse car utile et rentable au risque sinon de l’explosion des coûts de la non qualité, au risque d’abandons humains insupportables.

Si on n’a pas tous envie de devenir vieux, on a envie de vivre et vieillir heureux.

Allons‑y : merci la Fabrique Spinoza !

Partager cet article

Caro Pierre

oui merci à la Fabrique Spinoza, je suis engagé depuis le début à Nantes et j'ai répondu à l'enquète ... Avançons ensemble c'est un bon moyen d'être longtemps debout en nous serrant les unes et les uns, c'est agréable et nous évite de tomber... Amitiés Pierre retraité professionnel