Agevillage

Commission personnes âgées: la base réclame un ton plus radical, mais la FEHAP reste prudente.

Georges RIFFARD : durcir le ton sans rompre le dialogue (*)


Partager :

Cet article est réservé à nos abonnés agevillagepro.

Rester connecté


Pourquoi cette information est-elle payante ?

Notre rédaction se mobilise quotidiennement pour réaliser deux newsletters hebdomadaires et alimenter le site internet d'agevillagepro, dédié aux professionnels du secteur, en informations techniques, dossiers d'actualité ou de fond.



HAUT DE PAGE

© Eternis SA -